magic makers

Magic Makers : apprendre l’informatique aux enfants

La startup Magic Makers permet d’initier les enfants de 6 à 15 ans aux métiers de l’informatique. Créée par Claude Terosier les centres Magic Makers rassemblent plus d’un milliers d’écoliers et collégiens durant les vacances scolaires pour développer leur créativité informatique.

Magic Makers : des formations adaptées à tous les âges

Magic Makers propose aux enfants de se confronter aux notions élémentaires de développement informatique. Ces cours s’inscrivent dans le cadre des activités périscolaires proposées par les écoles. Alors qu’ils n’étaient que 160 élèves lors de la rentrée 2014, ils sont aujourd’hui un peu plus d’un millier.

La startup dispose également de cinq centres fixes dans la région parisienne dans lesquels des cours sont proposés aux enfants et adolescents sous forme de séances d’une heure et demi par semaine. Le but est de permettre aux élèves de créer des petites applications ou robots.

Claude Terosier, la fondatrice de Magic Makers expliquait il y a quelques semaines au Journal du Net : « Apprendre le code permet de changer leur posture vis-à-vis de l’informatique. La jeune génération comprend ce qui se cache derrière les machines et les jeux qu’elle utilise au quotidien. » Les jeunes apprennent aussi d’autres notions comme le suivi de projet, le travail en équipe. Magic Makers s’attache à enseigner les notions d’informatique avec pédagogie.

Une équipe de cinquantaine de formateurs spécialisée dans l’informatique et l’encadrement d’élève se charge de la transmission des savoirs.

Des perspectives de développement pour Magic Makers

La première agence Magic Makers en province ouvrira ses portes en avril à Bordeaux. Le but de la startup est de pouvoir couvrir l’ensemble du territoire, aussi bien les billes que les zones rurales. Magic Makers a par ailleurs été récompensé par le prix Business With Attitude décerné par le magazine Madame Figaro le 16 mars 2017. Un prix qui devrait permettre à la société de gagner en notoriété et en visibilité.

Laisser un commentaire