perspective emploi 2015

Les 10 premières années de carrière sont primordiales

Une étude réalisée par l’OCDE révèle que les dix premières années de vie professionnelles jouent un rôle primordial dans les perspectives d’évolution, d’acquisition de compétences et de salaire sur tout le reste de la carrière.

Pas de temps à perdre au début de votre carrière professionnelle. Une étude réalisée par l’OCDE révèle que les dix premières années de carrière jouent un rôle déterminant sur le reste de votre vie professionnelle. Ce dix années joueraient un rôle très influent sur ce à quoi va ressembler votre carrière en termes de métiers, salaires et compétences. Dévoilé le 9 juillet, ce rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques intitulé Perspectives pour l’emploi 2015 révèle que les débuts de parcours difficiles laissent entrevoir des difficultés professionnelles supérieures à la moyenne.

Les difficultés d’insertion compromettent la suite de la carrière

Touchés par un taux de chômage nettement supérieur à la moyenne (24.7% contre 10.4% au premier trimestre 2015), les jeunes se retrouvent confrontés à un deuxième problème : les difficultés d’insertion en début de carrière influent fortement sur la suite de la vie professionnelle. Ce problème concerne également les personnes légèrement expérimentées qui ont perdu leur emploi au cours de la crise économique de 2008 et de la mauvaise conjoncture économique qui en a résulté. C’est le cas notamment des secteurs de la construction ou de l’industrie, dans lesquels l’emploi n’est toujours pas reparti. Les cassures professionnelles dans ces secteurs peuvent être problématiques et compromettre l’ensemble de la carrière des personnes concernées. « Certains travailleurs expérimentés qui ont perdu leur emploi pendant la crise éprouvent toujours des difficultés à remettre leur carrière en marche » commente Stefano Scarpetta, directeur du département emploi, travail et affaires sociales à l’OCDE. « certains de ceux qui ont perdu leur emploi dans les secteurs de l’industrie et de la construction ont besoin de faire un changement de carrière dans les services ou d’adapter leurs compétences s’ils ne veulent pas être exclus du marché de l’emploi« .

Pour faire face à ces difficultés économiques, les jeunes ont souvent recours à des contrats de courte durée et/ou éloignés de leur formation d’origine. Cela réduit d’autant plus les chances de réussite professionnelles. Dans son rapport, l’OCDE dévoile également des préconisations pour éviter que de nombreux jeunes soient mis à l’écart du marché du travail à cause d’une insertion professionnelle difficile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.