temps de travail

Faire trop d’heures est dangereux pour la santé

Une grande enquête médicale a été réalisée sur plus de 600 000 personnes en Europe, en Australie et aux Etats-Unis et révèle que les horaires à rallonge augmentent significativement les risques pour la santé (AVC ou maladie coronarienne).

Cette étude a été réalisée auprès de plus de 600 000 personnes en Europe, aux Etats-Unis et en Australie afin d’étudier les effets d’un trop grand nombre d’heures de travail sur la santé. Les résultats ont été publiés dans la célèbre revue scientifique The Lancet et font apparaître des risques importants pour la santé.

Le risque d’AVC augmente en même temps que les horaires

On savait déjà que pratiquer des horaires à rallonge était mauvais pour la santé. Cette étude vient confirmer ce fait et apporte en plus des précisions sur les risques encourus. Les scientifiques ont pour cela étudié les rapports de 25 études réalisées sur des patients pendant plus de huit ans et le résultat est sans appel : plus on travaille, plus le risque de développer un accident vasculaire cérébral est important. Le lien de cause à effet entre les horaires et les AVC est clairement prouvé puisque le risque d’accident augmente dans les mêmes proportions que les horaires de travail pratiqués. Ainsi, par rapport aux personnes pratiquant entre 35 et 40 heures par semaine, celles qui travaillent entre 41 et 48 heures ont 10% de chances de plus de développer un AVC. Dans le même temps, celles qui travaillent entre 49 et 54 heures ont un risque accru de 27%. Les personnes dépassant les 55 heures de travail voient eux leur risque augmenter de 33%.

Bien entendu, ces risque sont encore augmentés par d’autres facteurs comme la consommation excessive d’alcool, de tabac, une trop grande sédentarité ou la confrontation à des situations de stress.

Trop d’heures = Danger pour le coeur

Cette étude établit également un lien entre les horaires de travail trop importants et les maladies coronariennes. De la même façon, les risques de développer un tel symptôme augmente en même temps que les horaires, dans une moindre mesure néanmoins que les AVC. Ainsi, les personnes travaillant plus de 55 heures par semaine augmentent leur risque de développer ce type de maladie de 13%.

La nécessité d’encadrer les horaires

A la vue de ces résultats, les scientifiques ayant réalisé cette étude appellent pour un meilleur encadrement des horaires de travail. Les auteurs précisent ainsi que dans tous les pays de l’OCDE, 12% des hommes et 5% des femmes dépassent les 50 heures de travail par semaine, ce qui augmentent ainsi significativement le risque de développer ce type de maladie. La Turquie est le pays dans lequel la proportion de personnes travaillant plus de 50 heures par semaine est la plus forte (43%), tandis que c’est aux Pays-Bas qu’elle est la plus faible (moins de 1%).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.