Comment éviter les trous sur un CV

Formation, humanitaire : comment éviter les trous sur son CV ?

Les recruteurs se méfient en général des trous présents dans les CV des candidats. Ceux-ci peuvent signifier une période loin du marché du travail, et donc une possible perte de compétences ou de connaissance du travail en entreprise. Comme chaque opportunité est bonne à prendre, nous vous donnons quelques conseils pour faire en sorte que votre CV ne comporte pas de trous et pour développer vos compétences.

Année sabbatique, burn-out, chômage, difficulté à trouver un emploi, expérience professionnelle ratée… les recruteurs ont tendance à vouloir expliquer à tout prix un trou rencontré sur un CV. Et comme vous n’êtes pas tout en face d’eux pour défendre votre parcours, il est important de les limiter au maximum.

La formation pour pallier les trous dans les CV

La formation peut être la première et principale piste à explorer pour combler une période d’inactivité. Au-delà de l’acquisition de nouvelles compétences que vous pourriez réaliser, les recruteurs valorisent énormément les personnes qui restent en activité entre deux emplois. Cela témoigne d’une volonté d’activité, d’initiative, d’autonomie très valorisante sur le plan professionnel. Vous pouvez par exemple profiter de votre période d’inactivité pour acquérir de nouvelles compétences, ou pour perfectionner celles que vous possédez déjà. Les professions techniques peuvent ainsi rester au courant des dernières nouveautés de leur domaine.

Bonne nouvelle, Pôle Emploi bénéficie en plus d’un budget formation qui peut vous être alloué pour favoriser votre retour à l’emploi. Même si ces budgets sont en réduction depuis quelques années, et déblocables sous de multiples conditions, ils ont le mérite d’exister. Le gouvernement Macron a de plus annoncé vouloir lancer un grand plan de formation à destination des personnes en recherche d’emploi. A vous de convaincre votre conseiller Pôle Emploi que cela peut vous être utile. Ces formations ne sont pas forcément à temps plein, ni forcément en extérieur. Les formations à temps partiel ou en e-learning peuvent être la solution pour les personnes avec des obligations privées (garde d’enfants par exemple). Les formations témoignent de votre capacité à rebondir et à rester actif.

Le bénévolat et l’humanitaire

Egalement très appréciés par les recruteurs, les actions de bénévolat ou humanitaires sont une piste à explorer. Elles sont synonymes pour les RH de volonté d’aider, d’esprit d’équipe et d’activité. Si vous exercez déjà de telles activités et qu’elles ne figurent pas dans votre CV, il faudrait peut-être songer à les mettre en valeur.

L’engagement humanitaire permet de découvrir un fonctionnement d’organisation différent de celui d’une entreprise. les valeurs humaines (entraide, respect, volonté d’agir…) y sont en général plus fortes. Vous pouvez ainsi développer votre savoir-être mais également votre savoir-faire en acquérant de nouvelles compétences qui pourront vous être utiles dans votre vie professionnelle. Et puis un peu d’humanitaire ne fait de mal à personne !

Laisser un commentaire