Grandes écoles, l’exode des cerveaux ?

Un sondage réalisé par l’institut Harris révèle que 79% des futurs diplômés des plus grandes écoles françaises envisagent de partir travailler à l’étranger.

Ces jeunes majoritairement issus des milieux privilégiés prochainement diplômés de Centrale Paris, Polytechnique ou Sciences Po rencontrent pourtant un taux d’emploi plus que satisfaisant en France. Ils sont néanmoins 34% à estimer qu’il sera difficile de trouver un emploi en France, et même 44% à penser que cela sera aussi difficile à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.