21% des chômeurs ont des difficultés pour lire et écrire

Une étude de la DARES révèle que plus de 20% des chômeurs ont des difficultés pour lire ou écrire. Cette étude intitulée « La maîtrise insuffisante des savoirs de base : un obstacle pour s’intégrer au marché du travail ? » révèle que le taux de personnes atteintes par l’illettrisme est plus élevé chez les chômeurs que sur l’ensemble des actifs. Ces difficultés multiplieraient ainsi par 1,7 le risque d’être inactif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.