La France et ses startups

Une fois n’est pas de coutume, le Financial Time s’intéresse à travers des cas concrets aux startups française qui, de Pretty Simple ou Blablacar font moins parler d’elles que DailyMotion mais, occupent les premières places sur leur marché. Ce qui n’échappe pas aux américains qui reviennent sur les Pigeons et le contexte économique local. Long. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.