Tel père, telle fille

Une étude réalisée par la Columbia Business School révèle que lorsqu’un PDG homme a une fille, l’écart des salaires entre femmes et hommes dans son entreprise tend à se réduire. En comparaison, la naissance d’un fils n’entraîne en revanche aucune variation significative des salaires. Rappellons que dans le monde, les femmes sont rémunérées entre 9% et 18% de moins que les hommes, un écart qui reste constant depuis les années 1990.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.