Le rythme de travail idéal pour être efficace

On le sait, les pauses ont un effet reposant pour les salariés et leur permettent de se montrer plus productifs. Il ne suffit donc pas de travailler plus, mais de travailler mieux. Une évidence confirmée par une étude de la société lettone Desktime qui préconise de prendre 17 minutes de pause après 52 minutes de travail.

Les journées à rallonge, sans pause sont contre-productives. Les pauses durant les heures de travail ont un effet bénéfique pour les employés qui se montrent plus productifs. La loi de Illich avait déjà démontré cela en recommandant de faire de vrais breaks pour atteindre un maximum d’efficacité.

Les personnes qui ont ainsi le meilleur taux d’efficacité ne sont pas celles qui travaillent le plus, ni celles qui sont le plus intelligentes, mais bien celles qui sont le mieux organisées dans leur travail. La clé du succès : la capacité de pouvoir se concentrer à 100% sur son travail et éviter d’être distrait. Il faut pour cela éviter d’aller regarder ses mails, d’aller sur Facebook ou de discuter avec ses collègues. Cette capacité de concentration peut être atteinte pendant 52 minutes en moyenne, après lesquelles elle commence à décliner. C’est la raison pour laquelle il est alors le moment de faire une pause pour pouvoir reposer son cerveau et atteindre à nouveau des sommets de concentration.

L’étude précise que l’objectif est d’accorder votre rythme biologique à votre rythme de travail. Comme les muscles, le cerveau humain a besoin de se reposer pour pouvoir maintenir un niveau de performance maximal. Et comme un muscle, le temps de récupération est plus long si on tire trop dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.