25% des candidats trichent sur leurs diplômes

Suite à l’usurpation de titre du Gilles Bernheim, Le Figaro a réalisé une étude sur la validité des diplômes mentionnés par les candidats dans leurs CV.

Et les résultats de cette étude sont éloquents : selon 352 entreprises et Directeurs de Ressources Humaines, 33% des candidats s’attribuent souvent ou toujours un faux diplôme. Selon le cabinet Robert Half, ce sont même 46% des candidats qui gonflent leurs CV .

Ce chiffre impressionant est à mettre en relation avec le fait que deux recruteurs français sur trois reconnaissent ne pas vérifier la validité des parcours des candidats à un poste. Statistique d’autant plus curieuse que le diplôme conditionne en grande partie la rémunération et les perspectives d’évolution des salariés.

A noter que ce sont les profils commerciaux qui sont accusés de mentir le plus sur leurs compétences, devant les managers et des techniciens / ingénieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.