Le portage salarial, la solution pour les cadres en reconversion

A l’heure où la France connaît une période conjoncturelle critique, les dirigeants d’entreprises expriment leurs difficultés à recruter dans certains domaines par manque de qualification adéquate. C’est dans ce contexte qu’une étude sur la reconversion amène plusieurs conclusions importantes. Une tendance qui se dessine en parallèle de l’émergence du portage salarial, une nouvelle forme d’emploi entre salarié et indépendant.

La reconversion professionnelle attire les salariés

Aujourd’hui, 88% des salariés affirment vouloir suivre une formation au bénéfice d’un secteur qui cherche à recruter. Cela signifie que 32% des candidats (salariés ou chômeurs) se préparent à changer radicalement de métier dans les 3 ans. Au moment où les personnes concernées se lancent dans une nouvelle orientation professionnelle, il s’avère que 60% d’entre elles l’ont déjà fait une fois au moins (et même pour 30% : plusieurs fois), et ceci sans distinction clé au niveau de la tranche d’âge.

Parmi les secteurs de prédilection pour une reconversion, une nette poussée vient en faveur des activités liées au numérique et à l’écologie, alors que les métiers que l’on qualifie de plus physiques, eux, attirent moins de reconversion. Or, le gouvernement a lancé un plan de formation prioritaire dédié aux secteurs de l’hôtellerie-restauration, du tourisme et du bâtiment, avec le but d’amener 130000 chômeurs à pouvoir retrouver un emploi. Pour une grande majorité des DRH, pouvoir engager des salariés reconvertis est très positif ; 65% d’entre eux affirment même que c’est un atout majeur pour l’entreprise. En effet, les témoignages de ces employés montrent qu’ils sont bien plus épanouis au niveau professionnel, et cela se ressent dans leur activité.

Un double bénéfice pour les cadres grâce au portage salarial

Surmonter les difficultés d’une reconversion professionnelle peut être facilité grâce au portage salarial. Patrick Levy Waitz, président du Groupe ITG, leader du portage salarial en France a accepté de répondre à nos questions pour nous en dire plus sur cette forme d’emploi innovante.

image

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Apparu dans les années 1980, le portage salarial est une forme d’emploi à mi-chemin entre le travail salarié et une activité d’indépendant. A l’origine, il s’est développé principalement au profit de cadres et de seniors confrontés à un licenciement pour offrir une alternative à la sortie pure et simple de l’entreprise.

Bien que salariés de la société de portage salarial, les consultants portés sont autonomes dans le développement de leur activité. Ils trouvent leurs propres missions, mais c’est nous qui facturons leur prestation et transformons leurs honoraires en salaires.

La société de portage salarial se doit aussi d’offrir un dispositif d’accompagnement et de formation et c’est pourquoi de nombreux salariés en reconversion professionnelle ont fait ce choix.

Quels en sont les avantages ?

L’un des principaux avantages du portage est qu’il se situe à la convergence d’une aspiration des cadres à plus d’autonomie et d’un besoin de souplesse qui s’impose aux entreprises. C’est ce qui ressort de l’enquêteque nous avons menée l’année dernière auprès de 500 cadres. En permettant aux portés de profiter des avantages d’un CDI tout en travaillant de façon indépendante, le portageconstitue une passerelle entre le monde classique du salariat et la logique de l’entrepreneur.

Chez ITG, on constate que la principale motivation des consultants est la simplicité. En nous confiant la gestion administrative, ils peuvent se concentrer uniquement sur la recherche et la réalisation de leurs missions et ainsi développersereinement leur activité sans prendre de risques financiers.

Dans quelle situation peut-on opter pour le portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse avant tout aux cadres,mais il existe une large palette de profils et de situations auxquelles il apporte une réponse adaptée. On le voit bien chez les profils des consultants ITG qui sont très variés, allant du cadre quinquagénaire en reconversion professionnelle, à la femme entrepreneure qui teste son projetavant de monter une structure, en passant par le jeune diplômé qui souhaite gérer son temps de travail comme bon lui semble. De nombreux métiers exercés en freelance se tournent aussi de plus en plus vers le portage comme les métiers du web et du digital, l’informatique, la formation ou encore la traduction.

Leur point commun est qu’ils souhaitent prendre leur destin en main en limitant la prise de risque.Grâce au portage salarial, ils peuvent construire leur reconversion professionnelle de façon saine, anticipée et valorisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.