L’emploi des jeunes diplômés

Une étude réalisée par le réseau social Yupeek et relayée par le blog RH de Noé dresse un état des lieux de l’emploi des jeunes diplômés en France. Quels sont les secteurs qui recrutent ? Quelles formations sont les plus suivies ? Eléments de réponse.

Les formations les plus suivies

Le premier enseignement concerne les formations qui sont le plus suivies par les étudiants. Les sciences humaines et sociales arrivent en tête, devant le droit et les sciences politiques et les sciences fondamentales et application. En nette progression depuis plusieurs années, les sciences économiques et de gestion se classent quatrième, devant la médecine.

  • Sciences humaines et sociales: 227 589
  • Droit, sciences politiques: 204 171
  • Sciences fondamentales et applications: 161 173
  • Sciences économiques gestion: 151 276
  • Médecine, odontologie: 131 857

Etudiants ayant effectué un stage durant leurs études

L’étude menée sur les stages confirme que les IUT et les formations d’ingénieurs sont davantage professionnalisantes que l’Université, avec un taux d’étudiants ayant effectué un stage nettement supérieur. A noter que seuls 8% des stages toutes filières confondues sont effectués à l’étranger.

  • IUT: 39% en première année, 89% en deuxième année
  • Licence: 11%
  • Master: 39% en première année, 58% en deuxième année
  • Formation ingénieurs: 62% en première année, 76% en deuxième année, 88% en troisième année

Les cadres travaillant avec des jeunes

Les cadres exercent souvent des fonctions d’encadrement des jeunes diplômés, et il est intéressant de connaître leur vision de cette nouvelle génération. Les qualificatifs qui reviennent le plus sont zappeurs, actifs, sociables, confiants geek, réfléchis, épanouis et intéressants.

  • 58% travaillent avec les jeunes, 31% travaillent occasionnellement avec les jeunes, 11% ne travaillent pas avec les jeunes.
  • 72% des cadres exercent un rôle d’encadrement avec les jeunes.

Etudiants ayant reçu une proposition d’embauche à l’issue de leur stage

Des chiffres assez élevés et encourageants qui démontrent que les jeunes bénéficient souvent de la confiance de leurs responsables qui n’hésitent pas à leur faire des propositions. Les stages mériteraient d’être davantage valorisés auprès des étudiants.

  • 29% à Bac +3
  • 14% à Bac +4
  • 26% à Bac +5
  • 32% à Bac +6

Le niveau d’étude atteint lors de la première recherche d’emploi

Les formations en quatre ou cinq ans dominent ce classement, qui ne correspond pas tout à fait au précédent sur les proposition adressées aux étudiants.

  • 26% à Bac +3
  • 39% à Bac +4
  • 37% à Bac +5
  • 24% à Bac +6

Les secteurs qui recrutent des jeunes diplômés

Les secteurs recrutant le plus de jeunes diplômés sont des secteurs fortement concernés par les évolutions techniques et/ou technologiques. D’où l’avantage de faire partie d’une génération qui a grandi dans la technologie.

  • médical
  • sciences technologiques
  • commercial/marketing
  • gestion/RH
  • sciences fondamentales

Les types de contrat au moment du premier emploi

Cette étude décrit les différents types de contrat proposés aux jeunes au moment de leur premier emploi, et montre une nette domination du CDI.

  • Les 15-24 ans en 2011: 47.5% embauchés en CDI, 27% embauchés en CDD, 15.7% en apprentissage, 7.1% en intérim et 2.3% non salarié.
  • Les 15-24 ans en 2012: 47.3% embauchés en CDI, 26.6% embauchés en CDD, 17.4% en apprentissage, 6.3% en intérim et 2.4% non salarié.
  • Les 25-49 ans en 2012: 79.9% embauchés en CDI, 7.8% embauchés en CDD, 0.2% en apprentissage, 1.9% en intérim et 10.5% non salarié.

L’évolution des jeunes au chômage depuis un an ou plus

Enfin, pour terminer, quelques chiffres sur la situation toujours difficile des chômeurs de longue durée (un an ou plus) et leur évolution depuis 2004, en passant par 2008 et la crise de l’emploi qui sévit depuis.

  • Les 15-24 ans: 42.3% en 2004,  43% en 2005, 44.2% en 2006, 41.3% en 2007, 38.7% en 2008, 35.2% en 2009, 40.8% en 2010, 41.9% en 2011, 40.1% en 2012.
  • Les 25-49 ans: 23.8% en 2004,  24% en 2005, 25.4% en 2006, 24.7% en 2007, 24.5% en 2008, 25.7% en 2009, 30% en 2010, 28.4% en 2011, 28.5% en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.