cv

Les erreurs à ne pas faire sur un CV selon le responsable RH de Google

Chaque semaine, Google reçoit près de 50 000 candidatures. Autant dire que le service RH de l’entreprise américaine et son responsable des ressources humaines Lazlo Bock en voient passer beaucoup. Ce dernier a récemment publié un billet sur Linkedin dans lequel il relève les erreurs les plus fréquemment commises et qui décrédibilisent totalement une candidature.

Les fautes d’orthographe

On le sait et on le répète, les fautes d’orthographe sur un CV sont ne erreur impardonnable. Parmi les CV reçus par Google, 58% contiennent au moins une faute d’orthographe. Un bon CV se doit d’être irréprochable sur ce point car cela représente très souvent une faute implacable aux yeux des recruteurs. Les fautes d’orthographe traduisent un manque d’attention et une faible importance accordée à la candidature.

La longueur du CV

Lazlo Bock assure qu’un CV ne doit pas forcément tenir sur une page, mais il faut également éviter de déborder sous peine de perdre en qualité de lecture. Il est recommandé de réaliser une seule page pour dix années de carrière. Cela est un exercice suffisamment difficile. Un CV trop long perd l’attention du recruteur. Ne perdez pas de vue que l’objectif du CV est de vous permettre de décrocher un entretien, et non d’être embauché tout de site. Gardez vos meilleurs arguments et le détail de vos expériences pour l’entretien d’embauche. Une fois celui-ci décroché, votre CV ne compte presque plus.

Le format du CV

A moins de postuler pour des postes de designer ou de graphiste, il est important que votre CV respecte des règles classiques de mise en page et de structure. Évitez donc, d’une manière générale, les fioritures en privilégiant la sobriété, sans cependant aller jusqu’à l’austérité. Ne mettez pas trop de couleurs dans votre CV, limitez les polices utilisées ainsi que les corps de texte. Respectez les espaces, les sauts de ligne et les alignements pour assurer une bonne lisibilité. Enfin, pensez à la compatibilité au moment d’enregistrer votre CV. Les formats Word par exemple présentent souvent des problèmes d’affichage lorsqu’ils ne sont pas ouverts par la même application. Privilégiez le format PDF.

Les informations confidentielles

Attention, il s’agit ici d’un point éliminatoire. Votre CV ne doit contenir aucune information confidentielle, sous peine d’être immédiatement recalé. Un candidat doit savoir que les informations dont il a été en possession dans ses précédents postes sont confidentielles. Qu’est-ce-qui prouve à votre futur employeur que vous n’allez pas faire de même avec ses propres informations ? D’après un audit réalisé par Google, entre 5% et 10% des CV contiennent des informations confidentielles.

Un bon CV ne doit contenir aucun mensonge

Il ne faut jamais mentir sur un CV. Au-delà de l’aspect juridique qui peut être dangereux pour vous et l’entreprise, les mensonges sur les CV sont devenus un véritable fléau pour les processus de recrutement. Il est de plus très peu avantageux de mentir sur un CV pour plusieurs raisons :

  • Votre mensonge est souvent démasqué : les solutions de vérification des informations sur les CV se multiplient, de même que le contrôle des références, augmentant ainsi le risque d’être démasqué.
  • Un mensonge vous poursuit tout au longe de votre carrière : votre mensonge est susceptible d’être un jour découvert, et vous pouvez être amené à quitter votre poste à ce moment-là. Un directeur général de Yahoo a été contraint de démissionner après avoir menti sur sa formation après plus de dix années passées au sein de l’entreprise.

Retrouvez le billet de Lazlo Bock sur Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.