Le recrutement sans CV, ça existe

Si le CV reste aujourd’hui au cœur de bien des recherches d’emploi, les entreprises mettant en place des processus de recrutement sans CV sont de plus en plus nombreuses. Alors, quelles sont-elles et par quels critères recrutent-elles ?

Initié par les réseaux sociaux, le processus de recrutement sans CV est aujourd’hui régulièrement utilisé par les recruteurs. On distingue notamment deux approches :

  • la méthode de recrutement par simulation (MRS), utilisée entre autres par Pôle Emploi qui consiste à évaluer les capacités nécessaires à la bonne tenue d’un poste de travail pour construire un questionnaire permettant de les évaluer chez les candidats.
  • la seconde méthode est largement utilisée chez les cabinets de recrutement et par l’APEC et consiste à dresser un questionnaire d’une trentaine d’items relatifs au poste à pourvoir et qui permet d’évaluer les compétences, les motivations et les valeurs des candidats.

Dans les deux cas, les recruteurs font abstraction de la formation et de l’expérience du candidat pour se concentrer sur ses compétences, son savoir-faire et son savoir-être.

Si cette méthode n’est pas exclusif dans les processus de recrutement, plusieurs grandes entreprises y font appel, dont Leroy Merlin, Auchan, Konica Minolta, Airbus, Onet, Boeing ou Orange. Tous les secteurs sont représentés et tous les types de postes peuvent être concernés par ce type de recrutement confie Alain Bendavid, DRH de Konica Minolta : “Cette méthode peut s’appliquer à tous les postes. Il suffit juste de bien construire le questionnaire en fonction des profils recherchés. […] Grâce au recrutement sans CV, nous avons pu élargir le sourcing en attirant un maximum de candidatures, mais aussi démontrer que nous ne mettions pas de barrières au recrutement autres que celles basées sur les compétences

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.