E-commerce : les tendances du marché

Avec une croissance de 13.5%, le secteur de l’e-commerce connaît un développement croissant depuis plusieurs années et est aujourd’hui un vecteur d’emploi majeur. En 2013, 138 000 sites de ventes en ligne ont été recensés et ont généré la création de 20 000 nouveaux emplois.

Dans un marché de l’emploi morose depuis bientôt six ans, l’e-commerce fait figure de rescapé, voire même de moteur. Selon les prévisions des professionnels du secteur, il pourrait même représenter près d’un tiers du total de la création d’emplois en France.

La démocratisation du net et du commerce en ligne, la hausse du taux d’équipement des ménages, l’apparition de nouveaux terminaux (smartphones, tablettes…) sont autant de facteurs de développement pour un secteur encore très marqué par la saisonnalité (soldes, Noël, Saint-Valentin…) mais qui voit son flux de transaction en basse saison augmenter de façon continue.

Ce sont les jeunes diplômés en logistique qui restent les plus recherchés par les principaux employeurs. Dans un secteur très fortement concurrentiel, les acteurs cherchent à se démarquer sur les coûts liés au transport, au stockage et à la livraison des produits. D’où l’importance de travailler sur le fonctionnement de la supply chain en fonction des produits et des cibles visées.

Les spécialistes du marketing avec une spécialisation dans le e-commerce sont également fortement appréciés pour aider les pure players dans le renforcement de leur stratégie web et les commerçants classiques dans le déploiement de plateformes e-commerce.

Un esprit start-up est très souvent souhaité, avec tout ce que cela comporte en termes de prise d’initiative, d’autonomie et d’investissement, sur un marché qui est encore en phase de structuration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.