deep learning

Deep Learning, la nouvelle tendance des RH

Le Deep Learning est une technique d’apprentissage basée sur la modélisation des données. Elle permet notamment de réaliser des progrès significatifs dans le domaine de l’intelligence artificielle et d’automatiser avec précisions des tâches. Le Deep Learning s’invite de plus en plus dans le domaine des RH car il pourrait permettre de cibler efficacement et à moindres coûts les candidats correspondant aux besoins en recrutement des entreprises.

Qu’est-ce-que le Deep Learning ?

Techniquement, le Deep Learning est une technique d’apprentissage automatique basée sur une méthode de modélisation des données. Cette technique a notamment permis de réaliser d’importants progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle, de la reconnaissance sonore, faciale, de la vision par ordinateur ou encore du traitement automatisé du langage.

Depuis son avènement dans les années 2000, le Deep Learning a bénéficié d’investissements importants, notamment du secteur privé et des géants américains GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). La technologie a nettement évolué ces dernières années, au point d’être aujourd’hui capable de créer ses propres images à partir d’analyse de données (cf image ci-dessus).

Le Deep Learning appliqué aux Ressources Humaines

Concrètement, le Deep Learning apporte une très importante capacité d’automatisation des tâches numériques. Si les plus grandes entreprises l’utilisent aujourd’hui, c’est car ce système est capable de se développer très rapidement et d’améliorer ses performances. Aujourd’hui, les professionnels des RH passent la plus grande partie de leur temps à rédiger des offres de recrutement ou à faire le tri parmi les nombreuses candidatures reçues, les détournant ainsi d’autres tâches tout aussi importantes comme la formation.

Le but du Deep Learning appliqué aux RH est qu’il va permettre d’automatiser ces tâches. Concrètement, un algorithme pourrait être chargé de proposer les offres d’emploi aux candidats qui y correspondent le mieux. Les frais de diffusion d’offres d’emploi sont ainsi réduits, tout comme le temps passé à rechercher le bon candidat et le nombre de candidatures hors sujet reçues.

Le réseau de neurones artificielles du système va pourvoir de plus analyser ses résultats pour les améliorer. Il pourra par exemple à terme faire le lien entre le poste de Maçon et celui de d’Ouvrier du bâtiment. C’est cette faculté d’apprentissage qui fait tout l’intérêt du Deep Learning. Et cette opération peut se répéter lors de l’exploitation de bases de candidats ou de tri des candidatures…

Une capacité d’apprentissage infinie

Le Deep Learning repose sur des réseaux de neurones artificielles. Lors d’une opération, le premier réseau réalise une série de calculs qui va ensuite servir de base aux autres réseaux. C’est ce fonctionnement par couches qui permet de bénéficier de ce que l’on appelle l’apprentissage profond. A chaque étape, le système approfondit sa compréhension avec des analyses de plus en plus précises.

L’exemple de Deep Learning le plus impressionnant a été réalisé par Google. Le système développé par la firme américaine a été capable de découvrir et de définir par elle-même le concept de chat, à partir de millions de captures d’écran non taggées issues de Youtube. Le logiciel a donc compris de façon autonome ce qu’est un chat et est capable de le définir correctement.

Pour en revenir aux Ressources Humaines, le Deep learning va pouvoir s’appliquer à trois grands domaines : la diffusion d’annonces, le tri de candidatures et la mobilité interne. Pour la diffusion d’annonces, le système va être capable de pousser les offres d’emploi vers des candidats ciblés afin de limiter les frais de diffusion. Pour le tri des candidatures, l’algorithme va analyser les CV reçus afin de sélectionner les meilleurs candidats. Enfin, au sujet de la mobilité interne, le système va être capable d’analyser des milliers de données qui vont permettre de cartographier les compétences présentes au sein de l’entreprise.

Le Deep Learning est donc une technologies de pointe, dont l’apparition dans un domaine aussi important que les Ressources Humaines ne devrait pas tarder.

One thought to “Deep Learning, la nouvelle tendance des RH”

  1. Je ne suis pas d accord avec votre article.
    Rien ne remplace l humain.

    Il faut arrêter un peu de suivre l’effet de mode ‘vive l informatique’ des masses médias. Même nous les informaticiens revenons à des méthodes plus traditionnels et humaines pour mieux travailler et surmonter nos biais…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.