Le Job Crafting remotive les salariés

Le Job Crafting, ou l’art de laisser le collaborateur libre de définir lui-même les missions propres à son poste, est une démarche responsabilisante qui, même si elle a encore du mal à passer auprès des managers, porte ses fruits du point de vue de l’absentéisme et de la motivation des salariés.

Arrivant d’outre-Atlantique où il se développe dans les structures de toutes tailles, le Job Crafting a pour objectif de redonner du sens au travail des salariés. Traduit littéralement par “travail façonné”, le Job Crafting laisse les collaborateurs adapter, modifier leur propre travail pour le rendre plus attractif.

Le Job Crafting a pour objectif de laisser le salarié libre de réorganiser son travail pour lui éviter les tâches trop routinières, dans le but de préserver sa motivation. Certes, cela suppose l’autonomie et la responsabilité des collaborateurs, mais permet au salarié en question de mieux situer son travail dans la politique globale de l’entreprise. Le Job Crafting porte aussi ses fruits du point de vue du lien social au sein de l’entreprise. Les salariés autonomes ont en effet davantage tendance à développer leur réseau pour pouvoir s’épanouir dans leur poste en utilisant les liens humains comme outils de travail.

Déjà en place dans quelques entreprises aux Etats-Unis, le Job Crafting a comme premiers effets de faire reculer l’absentéisme et le turnover au sein des entreprises, sans pour autant entamer l’efficacité des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.