numérique

Les tendances de l’emploi dans le numérique

L’Observatoire Dynamique des métiers de la branche du Numérique, de l’Ingénierie, des Etudes et Conseils et de l’Evénement a révélé les résultats de son étude sur les métiers du numérique. Cette étude passe en revue les principales données structurelles de l’emploi et permet de relever d’importantes tendances dans le numérique en France.

Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes concentrent plus de 40% des effectifs

Les deux régions sont depuis plusieurs années déjà des leader sur l’emploi numérique en France. L’édition 2016 de cette étude vient confirmer cette observation, puisqu’elles emploient toutes deux 20% des effectifs. On note que c’est en région parisienne que se concentrent la majorité des intentions de recrutement (40% des intentions nationales) pour ce début d’année 2016.

repartition emplois numériques

Le CDI est le contrat le plus utilisé dans le numérique

Preuve de la bonne santé du secteur, le CDI reste le contrat le plus utilisé dans le secteur d’activité. Plus d’un contrat sur deux (67.7%) se fait en CDI, loin devant l’intérim (11%), les contrats indépendants (8.2%) ou le CDD (5.9%). Enfin, les secteurs qui recrutent le plus dans le numérique selon l’étude de l’Observatoire sont :

  • Conseil en systèmes et logiciels informatiques (19.5%)
  • Activités des agences de travail temporaire (13.7%)
  • Conseil pour affaires et conseils de gestion (9.9%)
  • Programmation informatique (4.4%)
  • Ingénierie numérique et informatique (3.4%)

Les commerciaux et les développeurs constituent la majorité des effectifs

Trois grandes catégories de métiers sont particulièrement recherchés. Le commercial tout d’abord, qui rassemble 28 000 offres d’emploi dans le numérique. Suivent ensuite les développeurs (15 660 offres d’emploi) et les consultants métier (11 439 offres). L’observatoire des métiers du numérique pointe ensuite cinq métiers qui sont actuellement « en tension », l’offre de candidats ne couvrant pas le nombre de postes à pourvoir : analyste test et validation, architecte logiciel, concepteur, développeur et intégrateur progiciel.

L’ingénieur informatique, métier le plus recherché

Les offres d’emploi correspondent à des métiers qualifiés (Bac +4/5) dans 68.9% des cas. 18.3% des postes correspondent à des profils Bac+2 et 2.1% des recrutements se font à un niveau supérieur à BAC+5.

Les écoles d’ingénieur arrivent largement en tête des formations les plus recherchées par les recruteurs du numérique (15 194 offres), suivies d’assez loin par les universités (4 844 offres). Il est par ailleurs intéressant de relever que ce sont les profils diplômés d’écoles de commerce qui sont le moins demandés (1366 offres), alors que les postes les plus recherchés sont les commerciaux.

L’expérience occupe également un poste important. Pour un poste de développeur par exemple, les recruteurs exigent en moyennent 4.3 années d’expérience, un chiffre qui peut monter à 14.2 ans pour les directeurs de Business Unit, 10.3 ans pour les directeurs de projet et 8.7 ans pour les directeurs commerciaux.

Des formations inégalement réparties

Si le nombre de diplômés du secteur a largement augmenté ces dernières années (il a été multiplié par 5 entre 2009 et 2013 selon le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche). Les régions qui délivrent le plus de diplômes sont l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Alsace-Lorraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.