formation professionnelle

Formation professionnelle : les chiffres clés

Une étude publiée il y a quelques jours s’intéresse au marché de la formation professionnelle et à ses acteurs. Cette étude très complète permet d’avoir une vision intéressante de ce secteur.

Cette étude publiée par TopFormation sous la forme d’une infographie s’intéresse à de nombreux aspects du marché de la formation professionnelle, des acheteurs de formation aux organismes proposant ces formations. Retour sur les principaux points à retenir.

Comment sont identifiés les organismes de formation professionnelle ?

L’étude s’intéresse dans un premier temps à l’identification des organismes de formation par les acheteurs. C’est le réseau professionnel qui arrive en tête des sources d’achat de formation (62%), loin devant la recherche sur internet (51%) et les annuaires d’organismes de formations de l’entreprise (38%). Ce premier enseignement démontre l’importance pour les organismes de formation professionnelle de soigner leur clientèle dans l’optique que celle-ci puisse un jour les recommander. L’importance de la recherche sur internet est également surprenante, preuve du manque d’organisme référent dans ce domaine et de la prise d’initiative des entreprises.

Suivent ensuite les conseils des OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) (29%), les démarches commerciales des organismes de formation (21%) et les avis publiés sur internet ou dans les journaux (13%).

Les effets de la formation professionnelle

L’étude s’intéresse ensuite aux effets ressentis par les entreprises ayant participé à des formations. Chiffre surprenant, 48% des entreprises estiment que la formation professionnelle n’a pas eu d’impact. Un chiffre très négatif qui doit pousser les entreprises, organismes de formation et pouvoirs publics à repenser la formation professionnelle. 29% des entreprises ont ensuite réussi un changement de priorités professionnelles (réorientation, restructuration), 28% ont baissé leur budget formation, et seulement 5% ont augmenté leur budget.

Les freins et les critères de choix de la formation professionnelle

Les entreprises ont ensuite été invitées à identifier les principaux freins rencontrés à la mise en place de plans de formation. Le manque de motivation des salariés arrive en tête (56%), devant le prix trop élevé des formations (25%), le manque présumé d’efficacité des formations (23%) et l’éloignement géographique des centres de formation (22%). Viennent ensuite les offres de formation incomplètes ou inadéquates et les offres de formation trop peu lisibles.

A l’inverse, plusieurs arguments ont été identifiés par les entreprises pour choisir les formations qu’ils proposeront à leurs salariés. C’est le coût de la formation qui prime (69%), peu devant le contenu de la formation (68%) et la spécialisation de l’organisme dans un domaine / secteur (55%).

Le lancement de plans de formation professionnelle

Dans la plupart des cas, les formations mises en place portent sur le développement de compétences techniques des salariés (31%), devant les formations aux compétences relationnelles (24%) et les formations au management (20%).

Le plus souvent, ce sont les managers qui sont à l’origine des plans de formation professionnelle (64%), devant les salariés (53%) et les directions / ressources humaines (48%).

Formation : tout savoir sur le compte personnel d’activité

formation professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.