L’économie sociale et solidaire recrute

Rarement mis en valeur, les emploi de l’économie sociale et solidaire résistent assez bien au climat économique difficile actuel. Au total, 2.34 millions de salariés travaillent dans une association, coopérative, mutuelle ou une fondation, et plus de 600 000 recrutement sont prévus d’ici fin 2014 pour palier aux nombreux départs en retraite.

Une étude menée par l’APEC dresse la liste des principaux métiers recherchés : responsables de la finance, professionnels de la santé, de la culture et du social sont surreprésentés par rapport aux emplois dits traditionnels.

Les régions les plus pourvoyeuses d’emploi sont sans surprise l’Ile-de-France et Rhône-Alpes. Mais derrière, des régions comme Poitou-Charentes ou le Centre proposent de nombreux emplois grâce à un important nombre de mutuelles implantées.

Seul bémol du secteur : la rémunération moyenne (35 000 €) qui reste inférieure en moyenne de 2 500 € aux autres secteurs. Ces faibles rémunérations s’expliqueraient en partie par le faible niveau d’études exigé lors d’une embauche. Les postes de responsables financiers sont notamment accessibles à partir d’un Bac+2, ce qui offre de belles perspectives aux jeunes diplômés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.