directeur financier

Les compétences requises pour devenir directeur financier

Le Directeur administratif et financier (DAF) organise et supervise les services financiers et administratifs d’une entreprise. Outre cette gestion des finances et des services généraux, ce cadre veille à faire respecter les obligations légales et réglementaires de l’entreprise. Quelles compétences fondamentales sont requises pour effectuer les missions d’un directeur financier ? Quelles nouvelles compétences doit-il maîtriser dans un contexte d’évolution technologique important ? Présentation des compétences clés du directeur financier.

Les compétences de base

Maîtriser les techniques et les principes financiers, comptables et fiscaux : responsable des déclarations fiscales et comptables, de la gestion de la trésorerie, des outils de contrôle et de reporting, il gère également l’établissement du bilan et du budget prévisionnel.

Posséder des connaissances juridiques : le DAF gère et valide la totalité des contrats établis par l’entreprise et s’occupe des relations avec les services fiscaux ou les assureurs ainsi que du règlement des contentieux.

Avoir un grand sens du relationnel : le champ d’intervention du directeur financier étant très large, il doit être capable de coordonner, d’organiser et de superviser les différents services de l’entreprise (comptabilité, fiscalité, informatique, juridique, communication, …) afin d’optimiser l’efficacité de cette dernière. Également responsable des relations de l’entreprise avec les administrations et les banques, il doit trouver des soutiens financiers (investisseurs, banques, …). Pour assurer ces multiples fonctions, la maîtrise de l’anglais se révèle indispensable.

Les compétences de l’avenir

Démocratiser les nouvelles technologies dans l’entreprise : les innovations technologiques comme l’intelligence artificielle ou la robotisation sont la nouvelle arme des entreprises avant-gardistes. Pour améliorer les performances, le directeur financier doit faire entrer ces nouveaux outils au sein de l’entreprise. En effet, ces derniers peuvent procurer des solutions innovantes à l’entreprise et lui permettre d’allier vélocité et agilité afin de rester compétitive. Ils sont un atout majeur dans la création de valeur pour l’entreprise.

Se consacrer aux données : à faible échéance, les responsabilités du Chief Financial Officer sont amenées à se confondre à celles du Chief Data Officer. En effet, la majorité du temps des DAF sera bientôt consacrée uniquement aux données. Ce sont elles qui le maintiendront au centre de l’activité de l’entreprise. Incontestablement, l’analyse de la donnée est désormais un élément incontournable pour l’entreprise. Elle permet en effet d’explorer de nouveaux marchés, d’assurer le développement des ventes, de cerner le comportement client et de maximiser les coûts.

Relever le défi de la complexité : sans conteste, la digitalisation est responsable d’une augmentation conséquente du risque, en l’occurrence concernant la sécurité de donnée en entreprise. De ce fait, on observe une complexification majeure des processus de gestion mis en place afin de maîtriser ce risque : modèle économique renforcé, données contrôlées, benchmarking, …

Gérer et acquérir des talents : le directeur financier doit savoir gérer les compétences et les talents des équipes avec lesquels il travaille au quotidien. Pour ce faire, cette gestion peut s’opérer par différents moyens : formations, team building, échange entre pairs, … Il est pleinement conscient que si les compétences techniques et relationnelles sont nécessaires, les compétences de l’avenir se situent autour de la data.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.