senior

Réforme des retraites : comment trouver un emploi après 50 ans ?

La réforme des retraites et le recul de l’âge légal de départ à 64 ans d’ici 2030 ne sont pas sans conséquence sur l’emploi des seniors. Selon le gouvernement, le nombre des 55 à 64 ans en emploi augmenterait de plus de 100.000 en 2025, trois fois plus qu’en 2030.  Mais derrière ces chiffres, la question de l’emploi des seniors reste entière. 

Aujourd’hui, à peine plus de 56 % des plus de 55 ans sont en emploi. Et les témoignages de chercheurs d’emploi de plus de 50 ans qui se sentent laissés sur le carreau sont édifiants sur la réalité du marché du travail. Trouver un emploi après 50 ans est loin d’être un long fleuve tranquille. Quitte parfois, à devoir accepter des emplois qui ne correspondent pas à leurs compétences ni à leur niveau d’expérience et les aspirations salariales qui vont avec.

De nombreux seniors font donc face à une injonction paradoxale : travailler plus longtemps, oui mais comment ? et dans quelles conditions ? Suivez nos conseils pour trouver un emploi après 50 ans, mais pas à n’importe quel prix.

Donnez un nouveau sens au travail après 50 ans

Dans sa tribune sur la réforme des retraites et l’emploi des Seniors, Serge Guérin, professeur à l’INSEEC GE. et sociologue, souligne l’importance du sens au travail, et de son évolution, tout au long de la carrière. 

Les sources de satisfaction professionnelle et les moteurs ne sont pas les mêmes à 25 ans et à 50 ans. Pour trouver du sens au travail en seconde partie de carrière, il faut donc accepter de changer de métier ou de contenus d’activités, si tant est que les nouvelles missions correspondent à vos appétences.

Au-delà, selon Serge Guérin, pour les seniors, c’est le sentiment d’utilité sociale qui est en jeu : “l’activité professionnelle se doit de porter du sens, en termes d’utilité, de revenus, de symbolique, de relations, etc.” . Concrètement, cela signifie qu’il est aussi important de trouver un environnement de travail qui favorise la reconnaissance de soi et l’épanouissement, quel que soit votre âge.

💡 Pour donner un nouveau souffle à votre carrière après 50 ans et retrouver du sens au travail, pensez à mobiliser le Conseil en Evolution Professionnelle, qui permet de faire le point sur son projet, à tout moment du parcours professionnel.

Ciblez les secteurs qui embauchent le plus les seniors

Maintenant que vous savez ce qui vous anime, il est important de trouver un environnement favorable à l’expression de votre plein potentiel et surtout, à  la reconnaissance de votre expérience. Pour cela, il est important de cibler les entreprises et les secteurs qui embauchent des seniors.

Parmi les secteurs les plus favorables pour trouver un emploi après 50 ans : 

  • La distribution ;
  • Les métiers commerciaux ;
  • Les métiers du Care ;
  • La comptabilité ;
  • Le secteur du conseil et du coaching.

Certains secteurs, tels que le numérique, sont parfois accusés de recruter plus volontiers des profils débutants. En réalité, les choses vont tellement vite dans ce secteur, que c’est plutôt l’obsolescence des compétences techniques qui complique le recrutement des seniors. Si vous souhaitez trouver un emploi après 50 ans dans les métiers IT, il faudra donc avant tout démontrer votre capacité à apprendre.

Rassurez le recruteur sur vos capacités d’adaptation au poste

En effet, les préjugés ont la vie dure, et les recruteurs peuvent penser que vous êtes moins agile qu’un candidat plus jeune. Démontrez votre capacité à apprendre et à mettre à jour vos compétences, techniques et comportementales. Pour cela, vous pouvez, par exemple, valoriser des projets que vous avez mené en parallèle de votre recherche d’emploi (side project), et des formations que vous avez réalisées.

💡N’hésitez pas à mettre en avant la variété de vos expériences et des contextes d’activité que vous avez connus. Pour le recruteur, il est plus rassurant de sélectionner un candidat de plus de 50 ans qui a travaillé en start-up, en PME et dans un grand groupe, qu’un candidat de 35 ans qui a travaillé dans la même entreprise pendant 15 ans.

Travaillez votre marque personnelle pour faire tomber les préjugés sur l’âge

Contrairement aux millennials, les quinquagénaires ne sont pas nés avec le web 2.0 et un environnement ultra-connecté. Pour autant, les actifs de plus de 50 ans ont largement adopté les nouveaux usages et outils du numérique. C’est la génération Facebook ! La fracture numérique concerne des populations bien plus âgées, mais certains recruteurs ne le mesurent pas toujours. Et surtout, il faut prouver que vous savez adopter les nouveaux codes de communication et modes de collaboration, tout en restant vous-même.

💡Pour montrer votre aisance avec le numérique, n’hésitez pas à être actif sur les réseaux sociaux. Vous pouvez construire votre marque personnelle autour de votre expertise thématique ou de contenus inspirants. Ce qui importe, c’est de trouver le ton qui vous correspond et d’être en phase avec les contenus que vous partagez. Les tips d’un quinqua ont une grande valeur pour les plus jeunes, n’en doutez pas.

Restez ouvert aux nouvelles formes d’emploi après 50 ans

Faut-il absolument trouver un emploi en CDI après 50 ans ? C’est souvent plus compliqué, pour autant il n’est pas souhaitable de multiplier les contrats précaires et les CDD.  Pour un senior, le juste milieu consiste parfois dans les formes atypiques de l’emploi, telles que le management de transition, le travail freelance ou le portage salarial. 

Ces nouveaux modèles de travail offrent la souplesse attendue par les employeurs, tout en valorisant les compétences et l’expérience des quinquagénaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.