Le succès dans l’informatique se mesure au recrutement

Il y a quelques semaines, Marissa Mayer annonçait fièrement recevoir 12 000 CV chaque semaine, un chiffre en forte croissance depuis son arrivée à la tête de Yahoo. 

Marissa Mayer ne s’y trompe pas, l’attractivité d’une entreprise dans la Silicon Valley est signe de sa bonne santé. Les récents licenciements de l’éditeur de jeux vidéo Zynga ont fait le bonheur de jeunes pousses comme DropBox. C’est cette concurrence sur le recrutement qui pousse les géants comme Facebook ou Google a bichonner leurs employés et à proposer des projets futuristes pour attirer les talents. Google a ainsi pu renforcer son attractivité grâce à des projets comme les Google Glasses ou les voitures pilotées par ordinateur.

Pour se démarquer des géants du web, les startups ont tendance à proposer à leurs candidats des parts de leurs entreprise sous forme d’actions pour attirer les meilleurs candidats, mais aussi pour les impliquer davantage dans leurs projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.