Le paradoxe du recrutement sur Facebook

Selon les résultats d’une étude réalisée par Persona, 57% des étudiants interrogés estiments n’avoir rien posté sur Facebook qui pourrait nuire à une éventuelle embauche. Un chiffre qui contraste nettement avec l’opinion des recruteurs, dont 69% ont déjà rejeté une candidature après avoir consulté le profil Facebook du candidat, selon une étude CNN.

Toujours selon Persona, 92% des recruteurs ont utilisé les réseaux sociaux pour rechercher des informations sur leurs candidats en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.