La mobilisation grâce aux réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux permettent de retrouver facilement de vieilles connaissances, de récents exemples (attentats de Boston, ouragan Katrina…) montrent qu’ils sont aussi capables de mobiliser rapidement un très grand nombre de personnes. Des chercheurs de Madrid, Abu Dhabi, du Massachusetts, de San Diego et d’Edimbourg ont réalisé une enquête intéressante évaluant les capacités de mobilisation via les réseaux sociaux.

Pour confirmer les résultats d’études antérieures, les chercheurs ont mis en place un concours pour retrouver 10 ballons météorologiques éparpillés à travers les Etats-Unis, avec à la clé une récompense de 40 000 dollars. L’objectif était d’étudier la mobilisation des personnes via les réseaux sociaux et le rôle de ces derniers dans le succès de cette recherche. Il en résulte que l’équipe gagnante, a pu localiser en 9h seulement les ballons en utilisant uniquement les réseaux sociaux.

Si la réussite est flagrante, les chercheurs tiennent à préciser “qu’une mobilisation sociale de ce genre n’est possible que sous certaines conditions optimales”. L’autre élément important d’une telle réussite est que les utilisateurs de ces réseaux sociaux doivent être efficaces lorsqu’il s’agit de traiter et envoyer une information rapidement.

Les chercheurs ont également réalisé quelques tests à plus grande échelle qui ont mis en lumière les difficultés de mobiliser un plus grand nombre de personnes sur un projet. Ainsi à la question “Combien de temps cela prendrait-il pour localiser quelqu’un aux Etats-Unis ?”, Esteban Moro, l’un des auteurs de l’étude répond “Deux jours en moyenne, mais il y a aussi de fortes chances pour que cela prenne plus d’un mois”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.