jeunes diplômés

Jeunes diplômés : une insertion réussie sur le marché du travail

L’APEC a publié un baromètre montrant que l’insertion sur le marché de l’emploi des jeunes diplômés se fait toujours plus rapidement.

Le marché de l’emploi, et particulièrement celui des cadres est globalement positif ces derniers mois en France. Cela semble profiter assez nettement aux jeunes diplômés, qui réussissent à trouver un emploi correspondant à leur formation assez rapidement.

L’APEC nous apprend ainsi, en se basant sur la promotion diplômée en 2017, que 85% des Bac+5 sont déjà en poste un an après avoir décroché leur diplôme. Il s’agit d’une augmentation de 2 points par rapport à la promotion précédente. 76% des diplômés ont même réussi à trouver un emploi dans les 6 mois suivant l’obtention de leur diplôme (+6 points par rapport à 2016), et le taux de CDI (68%) augmente lui aussi, tout comme le taux de jeunes ayant obtenu le statut de cadre.

Des emplois durables pour les jeunes diplômés

Un autre enseignement qui se dégage de cette étude est que les postes obtenus par les jeunes ne semblent pas être précaires. 94% des diplômés ayant obtenu un poste moins de si mois après l’obtention de leur diplôme sont encore dans la même entreprise au bout d’un an. C’est également le signe d’une intégration réussie dans le monde de l’entreprise. Pour expliquer cela, 80% des jeunes diplômés estiment que leur premier poste est en adéquation avec leurs attentes (en hausse de 4 points).

D’une manière générale, plus le niveau de diplôme est élevé, plus le taux d’embauche est important. Mais, précise l’APEC, « cette embellie des conditions d’emplois bénéficie également aux Bac +3/4 : 58% d’entre eux sont embauchés en CDI (près de 10 points de plus que la promotion d’avant) et près de trois sur quatre deviennent cadres ».

Des filières encore inégales

L’étude de l’APEC nous apprend également que le taux d’emploi, s’il reste globalement bon, est assez disparate selon les filières. Les diplômés du scientifique et de l’économique bénéficie d’un taux d’emploi élevé (88% des diplômés en droit, économie et gestion ont trouvé u emploi dans les 12 mois), ce qui est moins notable dans les filières des sciences humaines et sociales (81%) ou du côté des lettres, langues et arts (75%).

Les perspectives sont en revanche moins radieuses pour ceux qui ne sont pas parvenus à trouver un emploi douze mois après l’obtention de leur diplôme. Au-delà de ce délai, les concessions s’avèrent plus nécessaires que la moyenne (déménagement + 6 points, rémunération + 3 points).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.