Nouveau recul de l’emploi à domicile

Le nombre de particuliers employeurs et le nombre d’heures d’emploi à domicile déclarées ont fortement reculés en 2013. Il s’agit de la première forte baisse depuis 2008 qui marque une tendance nette : l’emploi en domicile est en net recul.

Forte diminution du nombre de particuliers employeurs

Selon les dernières donnés publiées ce jeudi par l’Acoss, la banque des Urssaf, l’année 2013 a été très difficile pour l’emploi  domicile qui a enregistré un recul de 3,2%. Il s’agit de la troisième année de baisse après des diminutions de 0,9% en 2011 et 1?,7% en 2012. Ce recul semble donc s’inscrire dans une tendance de fond après les baisses de 1,7% en 2012 et de 0,9% en 2011. Pire, cette baisse touche l’emploi à domicile hors garde d’enfants (-3,2%), mais aussi la garde d’enfants (-2,3% sur un an, après une hausse de 0,4% en 2012), secteur jusqu’à présent épargné par les crises successives.

Progression du travail au noir

Selon les données publiées par l’Acoss, le nombre de particuliers employeurs (emploi à domicile et assistantes maternelles) diminue donc pour la troisième année consécutive et de manière plus marquée (-2,5% sur un an). Le nombre total d’heures déclarées chute lui aussi de 5,7% pour atteindre le total de 532 millions d’heures, tout comme le nombre moyen d’heures déclarées qui tombe à 198 heures (-2,7%).  Ces mauvais résultats enregistrés dans un secteur qui avait jusqu’à présent bien résisté à la crise semblent liés aux mesures d’économie mises en place par les gouvernements successifs (suppression des 15 points d’exonération de cotisation patronale, suppression de la déclaration au forfait, rabotage du plafond de la niche fiscale nounou…). Mais cela ne veut pas pour autant dire que le nombre d’employeurs particuliers soit en recul. Selon la Fepem (Fédération des Particuliers Employeurs), beaucoup d’employeurs auraient recours au travail au noir ou au gris, pratique consistant à ne par déclarer ou déclarer en partie un emploi, pour éviter le durcissement de la fiscalité sur ce type d’emploi. Toujours selon la Fepem, la baisse enregistrée en 2013 correspond à la disparation de 16 500 emplois au cours de l’année 2013.

De plus, cette baisse devrait se poursuivre en 2014 selon la Fepem. Dans son baromètre, cette dernière note que l’emploi à domicile a une nouvelle fois reculé au cours du deuxième trimestre 2014 de 1,5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.