Le marché de l’emploi des cadres repart à la hausse

Les entreprises prévoient de recruter 174 000 cadres en 2015, un chiffre toujours loin du niveau d’avant-crise mais en légère hausse par rapport aux années précédentes, ce qui laisse espérer une reprise du marché de l’emploi.

Une enquête menée par l’APEC révèle que le marché de l’emploi des cadres devrait repartir quelque peu de l’avant en 2015. Les entreprises interrogées prévoiraient de recruter 174 000 cols blanc, soit une hausse de 3% par rapport à 2014, année qui avait elle-même affiché une hausse de 4% par rapport à 2013.

Cette hausse reste néanmoins fragile si on observe les autre chiffres contenus dans cette enquête. Seulement 7% des entreprises estiment que leurs effectifs vont augmenter en 2015. Cela représente une fourchette d’embauches comprise entre 162 000 et 186 000 personnes.

Mais malgré cette hausse des prévisions d’embauches, on reste nettement en dessous des rythmes d’avant-crise. Les entreprises avaient ainsi embauché 208 200 cadres en 2007 et 199 400 l’année suivante. De plus, cette reprise est très hétérogène selon les secteurs d’activité concernés. L’informatique, les télécoms, la banque-assurance ou encore le conseil se portent bien, tandis que les prévision d’embauches sont nettement moins optimistes en ce qui concerne la construction, la distribution ou le transport-logistique.

Les jeunes diplômés et les seniors toujours en difficulté

Au sujet des profils concernés par cette reprise de l’emploi, les candidats avec un à dix ans d’expérience. Plu de six prévisions d’embauche sur dix concernent ces profils. L’année s’annonce donc difficile pour les jeunes diplômés et les profils ayant moins d’un an d’expérience. On estime entre 33 000 et 39 000 le nombre de personnes avec moins d’un an d’expérience qui pourraient trouver un emploi en 2015. L’année 2014 avait déjà marqué un repli de l’emploi des jeunes en repli de 4%. Pour rappel, avant la crise en 2007, 47 900 jeunes diplômés étaient parvenus à trouver un emploi. Il en va de même pour les seniors qui enregistrent un repli de 12 à 25% selon les différents scénarios.

D’une manière générale, l’emploi des cadres reste relativement épargné par la crise de l’emploi avec un taux de chômage de seulement 4,5% en hausse de seulement 0,5 point en deux ans. L’APEC se montre d’ailleurs optimiste et estime que le marché pourrait retrouver son niveau d’avant-crise avant l’année 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.