Nouveau plan pour les chômeurs de longue durée

Tandis que le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi est passé de 1,95 à 2,42 millions en seulement un an, le gouvernement a dévoilé un nouveau plan de lutte contre le chômage de longue durée basé sur un suivi renforcé et la formation des chômeurs.

C’était l’un des chevaux de bataille du candidat Hollande, la lutte contre le chômage n’est pas pour l’instant une réussite. Pour essayer d’enrayer ce phénomène, le gouvernement a dévoilé un nouveau plan de lutte contre le chômage de longue durée visant à mieux accompagner les demandeurs d’emploi afin de faciliter leur intégration professionnelle.

Les chômeurs de longue durée sont les personnes inscrites auprès de Pôle Emploi cumulant au moins douze mois de non travail depuis deux ans. Aujourd’hui, près d’une personne inscrite à Pôle Emploi sur deux entre dans cette catégorie, un chiffre en forte augmentation depuis plusieurs années. L’ancienneté moyenne de ces chômeurs de longue durée est elle-même passée de 160 à 539 jours.

Un suivi renforcé

200 000 personnes inscrites auprès de Pôle Emploi avaient bénéficié d’un accompagnement personnalisé en 2014. Le gouvernement a donc décidé d’étendre ce dispositif et de doubler le nombre de bénéficiaires pour concerner de 400 000 à 450 000 personnes en 2015. Cet accompagnement consiste à confier aux conseillers de Pôle Emploi un portefeuille de 60 à 70 personnes, contre 100 à 150 en moyenne. Les chômeurs concernés bénéficieront ainsi d’un accompagnement plus personnalisé et fréquent. Une grande partie des 4 000 nouveaux postes d’agent qui seront créés en 2015 y seront affectés.

Des aides pour les gardes d’enfant et le logement

Le plan présenté par François Rebsamen prévoit également d’accompagner les chômeurs de longue durée en dehors de leur recherche d’emploi. Une expérimentation menée dans le Morbihan l’année dernière a permis le retour à l’emploi de 30% des personnes suivies. Ces dernières bénéficiaient d’aides de garde à l’enfant, d’accès au logement et de conseils d’assistants sociaux et de conseillers en insertion. Deux rencontres par mois sont prévues pendant six mois pour donner aux chômeurs le cadre nécessaire à la réussite de leur recherche d’emploi.

Immersion en entreprise

Toujours dans le but d’aider les chômeurs dans leur objectif de retour à l’emploi, le plan prévoit de développer les mises en situation professionnelle. La durée de ces placements est variable, de une semaine à 6 mois et vise à maintenir le contact entre les chômeurs et le monde du travail afin de prévenir le décrochage. Là aussi, une expérimentation a été menée par Pôle Emploi en partenariat avec le réseau associatif Face. 5 000 périodes d’immersion ont été proposées avec succès à des demandeurs d’emploi de tous profils.

Mieux cibler les formations

Actuellement très centrées sur les jeunes, les formations proposées par Pôle Emploi pourraient s’étendre à d’autres publics grâce aux 250 M€ affectés par les partenaires sociaux au fonds de sécurisation des parcours. Les seniors représentent le public le plus touché par le chômage de longue durée et il apparaît indispensable de les former pour leur permettre de rester employables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.