Les applications mobiles doivent encore faire leurs preuves

Lancée il y a quelques semaines l’application mobile Jobr permet aux candidats de se positionner sur une offre d’emploi en un clic, sur le modèle de ce qui existe dans le secteur des rencontres. Mais ces applications mobiles favorisent-elles vraiment la recherche d’emploi ? Pas vraiment, car les applications mobiles doivent encore faire leurs preuves en matière d’efficacité.

Des applications mobiles telles que Jobr, il en existe désormais énormément dans le secteur du recrutement, mais ces dernières n’apportent pas réellement grand chose en termes d’efficacité de recrutement. Souvent citées en exemple pour leur facilité d’utilisation et la mise en relation rapide entre recruteurs et candidats, ces applications sont pourtant encore loin de constituer un outil de recrutement incontournable.

L’une des principales raisons vient de la place qu’occupent les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin ou Viadeo dans la recherche de candidats. Une large majorité de recruteurs ont adopté le réflexe consistant à aller visiter le profil des candidats avant d’entamer d’éventuelles discussions. Les candidats en recherche d’emploi, pour une recherche d’emploi efficace, doivent donc penser à peaufiner leur présence sur les réseaux sociaux et ne pas se contenter d’utiliser un seul outil.

Les recruteurs n’ont pas vraiment le choix de ne pas utiliser les applications mobiles dans leur recherche de candidats. Une part toujours plus importante de candidats utilise leurs mobiles dans leur recherche d’emploi, et les utilisent de plus en plus pour y postuler, même s’il est vrai que la part reste minoritaire. Le problème est que les recruteurs considèrent encore ces outils comme secondaires, nettement derrière les jobboards qui continuent de dominer le marché. Les offres d’emploi y sont donc encore trop peu nombreuses par rapport au nombre de candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.