La reconnaissance de travailleur handicapé : mode d’emploi

A l’occasion de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEPH), Inzejob vous propose un point explicatif sur la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé. Quelles sont les démarches à effectuer et les conditions nécessaires pour l’obtenir et que peut-elle apporter sur le plan professionnel ? Nous répondons à vos questions.

Les démarches à effectuer

Il faut dans un premier temps parler de votre souhait d’obtenir la reconnaissance à votre médecin traitant ou votre médecin du travail. C’est lui qui va vous permettre de monter un dossier de demande de reconnaissance de travailleur handicapé. Ce dossier va ensuite être envoyé à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) qui donnera son avis quant à votre demande. Celle-ci est ensuite transmise à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui se réunit régulièrement et qui va valider ou pas votre demande. La démarche peut être assez longue et prend en moyenne six mois, mas peut atteindre 18 mois selon les départements. Si votre médecin n’est pas sensibilisé aux problèmes liés entre situation de handicap et cadre professionnel, vous pouvez choisir de vous adresser directement à la MDPH.

Quels sont les avantages ?

Obtenir une RQTH peut vous permettre de bénéficier d’aménagements de poste qui vont vous aider dans vos tâches quotidiennes (siège aménagé, écran d’ordinateur spécial..). Ces aménagements seront financés en partie par l’AGEIPH qui est l’organisme chargé de collecter les fonds nécessaires à l’emploi des personnes handicapées. De plus, la reconnaissance de travailleur handicapé va vous donner accès à des structures spécialisées qui accompagnent les personnes handicapées au quotidien. Quand on sait que la grande majorité des handicaps surviennent au cours de la vie, il est important de savoir qu’on eut être accompagné car on n’est pas toujours préparés à faire face à ces situations. De plus, les entreprises de plus de 50 salariés ont des obligations d’emploi de personnes handicapées, ce qui peut vous faciliter l’accès à l’emploi.

Dans quel cas peut-on obtenir la RQTH ?

Tout dépend de la situation professionnelle dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, un(e) hôte(sse) de caisse allergique au cuivre ou au nickel devrait obtenir une reconnaissance car il (elle) se retrouve professionnellement dans une situation de handicap. En revanche, si cette même personne occupe un poste de menuisier, il est moins probable qu’elle obtienne la reconnaissance. Tout dépend de la situation professionnelle dans laquelle on se trouve. La loi de février 2005 définit légalement la situation de handicap : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Cliquez ici pour télécharger le formulaire de demande de reconnaissance de travailleur handicapé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.