L’impact du numérique sur les modes de travail

Orange Business Services e le cabinet de conseil SIA Partners ont réalisé une étude sur les changements qu’ont connu les modes de travail face à la révolution numérique et les changements qui sont encore à prévoir. Il en ressort notamment que le digital transforme les façons de travailler et la relation qu’entretient l’entreprise avec ses clients. Etude réalisée auprès de 1 800 dirigeants d’entreprises de cinq pays européens.

Progression de la mobilité des collaborateurs

Les outils de travail ne cessant d’évoluer et devenant de plus en plus mobile, le salarié ne disposera plus à terme d’un poste mais d’un espace de travail qui sera composé de plusieurs appareils qui lui permettront de rester connecté en permanence et ainsi d’adapter son travail à son style de vie. Le travail flexible progresse et ne concerne plus seulement les fonctions dirigeantes. Les managers sont d’ailleurs de plus en plus conscients du gain d’efficacité et de productivité qu’il représente.

Les entreprises s’ouvrent aux espaces de travail collaboratif

Le digital facilite les échanges et la collaboration entre les salariés. Ces nouveaux types d’échanges, plus courts mais plus fréquents favorisent la collaboration entre salariés, grâce notamment à la transformation des données en numérique. Le travail collaboratif progresse et est de plus en plus étendu aux clients, aux fournisseurs… 74% des sociétés interrogées estiment d’ailleurs capital ou souhaitable de mettre en place des outils collaboratifs ouverts à des collaborateurs externes.

La sécurité préoccupe

Le revers de la médaille de la numérisation des données est une inquiétude croissante concernant la sécurité. 65% des entreprises interrogées par l’enquête estiment ainsi que la sécurité des données aura un impact sur les modes de travail dans les trois prochaines années. 63% des entreprises européennes ont mis en place une solution mobile sécurisée en 2013, et 10% de plus projettent d’en déployer une en 2014.

Les directions métier deviennent décisionnaires

Les directions métiers, qui sont les principales utilisatrices de ces outils, sont désormais devenues décisionnaires dans les choix d’équipement et de politique de numérisation. C’est le cas dans 97% des entreprises interrogées, et 36% d’entre elles estiment que le degré d’implication des métiers va encore augmenter dans les trois prochaines années.

Téléchargez l’étude en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.