90% des candidats déclarent normal de mentir sur son CV

Selon une étude réalisée par le Florian Mantione Institut, plus de sept CV sur dix seraient trompeurs. La principale raison avancée étant les difficultés rencontrées par les candidats pour trouver un emploi qui tend à banaliser cette pratique.

Et l’étude révèle notamment des résultats assez surprenants. 90% des candidats déclarent ainsi qu’il est normal d’arranger son CV. La plupart du temps, il s’agit d’exagérer des compétences, notamment en langues, mais ces petits arrangements peuvent parfois aller jusqu’à l’obtention de diplômes ou au changement de postes occupés. Dans un article précédent, nous avancions le chiffre de 25% de candidats trichant sur leurs diplômes.

Il est pourtant aisé de démêler le vrai du faux, notamment grâce aux réseaux sociaux professionnels ou aux CVthèques gratuites qui permettent d’avoir une nouvelle version du CV d’un candidat. Mais seulement un recruteur sur trois ferait des contrôles sur la véracité d’un CV, et lors de ces enquêtes, 61% d’entre eux se contentent seulement de contacter le précédent employeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.