curriculum vitae

Les RH aiment les technologies mais ne les utilisent pas

Une étude menée par le cabinet Tower Watson a analysé les pratiques et les avis des professionnels des ressources humaines face aux technologies. La conclusion est que les RH apprécient les innovations, mais ne les utilisent que très peu.

On le sait, les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans les nouvelles tendances du recrutement. Mais l’étude menée par le cabinet Tower Watson révèle que les technologies et les outils de recrutement, s’ils sont nettement appréciés par les recruteurs, restent encore peu utilisés. Cette étude a été menée auprès de responsables RH de 800 entreprises en Europe, Amérique et Asie.

Parmi toutes les personnes interrogées, 88% affirment vouloir dépenser autant ou plus que l’année précédente en technologies et en outils numériques. Ils sont 61% à vouloir investir dans le mobile, soit 20 points de plus que l’étude de l’année précédente. La tendance est claire : les responsables RH veulent aller de l’avant dans l’intégration de technologies dans le secteur des Ressources Humaines. L’étude note même une augmentation de l’utilisation des plateforme en ligne de management.

Les technologies encore peu utilisées

Mais le paradoxe de cette étude est que si les technologies sont très appréciées par les RH, elles restent néanmoins peu utilisées. Par exemple, si 79% des personnes ayant mis en place un outil virtuel de gestion des salaires le trouvent efficace, ils sont quand même 47% à toujours utiliser le papier en parallèle. Ce paradoxe est observé dans les mêmes proportions dans le management et le recrutement : les RH aiment les nouveaux outils mais continuent d’utiliser les outils traditionnels.

Les causes de cette poursuite de l’utilisation des outils traditionnels dans les Ressources Humaines peut s’expliquer par le fait que ces métiers sont en pleine transition et que les changements d’habitude se font toujours avec une certaine lenteur. Les RH ne sont d’ailleurs pas les seuls touchés par ce phénomène : une autre étude menée par Dell révèle que la quasi-totalité des employés de bureau souhaitent davantage d’outils numériques, mais que 56% d’entre eux considèrent les outils humains plus efficaces.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.