emploi banque

L’emploi dans la banque souffre de la numérisation

Malgré avoir bien résisté à la mauvaise conjoncture économique qu’a connu le pays depuis 2008, le secteur de la banque commence à détruire des emplois depuis 2012. Mais la faute est plus à mettre sur le compte de la numérisation qui modifie les usages des clients que d’une mauvaise passe financière.

Le secteur de la banque avait bien résisté à la crise de 2008 puis à la mauvaise conjoncture qui en avait résulté, mais pour la troisième année consécutive, le secteur a détruit des emplois, avec un recul de 0.9% des effectifs, soit plus de 3 000 emplois. Mais selon Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) qui a présenté ces chiffres, la cause de cette baisse est plus du fait de la numérisation, qui fait évoluer les usages des clients. « 21% des clients fréquentent plusieurs fois par mois leur agence aujourd’hui contre 52% en 2010 » précise la FBF dans un communiqué. La fréquentation des banques a d’ailleurs une nouvelle fois baissé de 5% l’année précédente.

Pour faire face à ce défi de la numérisation qui bouleverse les usages et les pratiques, la banque recrute davantage dans l’informatique et le conseil client à forte valeur ajoutée (gestion de patrimoine, conseil entreprise…). La formation est également fortement mise en avant puisque l’équivalent de 3.5% de la masse salariale est utilisée pour former les collaborateurs. Un accord formation signé avec les partenaires sociaux prévoit d’ailleurs la montée en compétences des collaborateurs sur le numérique.

La banque demeure l’un des plus gros recruteurs

La banque demeure toutefois un des plus gros recruteurs de France, avec 35 000 embauches en 2014 et plus de 31 000 en 2013. La part des 30-44 ans dans ces recrutements a sensiblement augmenté, avec la part croissante qu’occupe l’audit et le conseil dans le chiffre d’affaire des banques. L’environnement législatif changeant pousse de plus en plus les acteurs du secteur à élargir leurs activités pour proposer des offres complètes à leurs clients. Le secteur de la banque reste à ce sujet nettement rentable avec un taux de 4.5% en 2014.

Retrouvez toutes nos offres d’emploi banque finance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.