Le malaise de la génération 18-25 ans

Le Monde révèle une étude réalisée par France Télévisions, Yami 2 et Web Upian sur la vision qu’ont les 18-25 ans du monde du travail dans lequel ils évoluent. Les résultats de cette étude révèlent un profond malaise de ce qu’on appelle la génération Y.

Malgré de bonnes volonté, qui vont à l’encontre des idées reçues, les jeunes ont envie de travailler. Même si 81% des 210 000 personnes interrogées déclarent que le travail est important dans leur vie, celles-ci doutent que leurs efforts soient récompensés. 70% d’entre elles pensent ainsi que la société ne leur fournit pas les moyens de démontrer ce dont ils sont capables (chiffre en nette progression par rapport à 2006 lorsqu’il n’était que de 53%). Leur vision sur le système éducatif est sensiblement la même puisque 61% pensent que le mérite n’y est pas récompensé et que tout le monde n’y a pas sa chance.

En ce qui concerne la situation professionnelle, 56% des hommes et 64% des femmes déclarent que leur rémunération n’est pas à la hauteur de leurs qualifications et 42.5% pensent que leur emploi n’est pas en adéquation avec leur formation.

Cette vision négative du monde du travail entraîne donc inévitablement des envies de changement. 75% des sondés affirment ainsi être tentés par une installation à l’étranger, un chiffre qui grimpe à 79% dans les grandes écoles. Les 18-25 ans sont même 45% à imaginer que leur vie future sera pire que celle de leurs parents, tandis que seul un tiers des sondés pensent qu’ils ne connaîtront pas la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.