Métiers du web : ce que recherchent les recruteurs

Alors que les métiers du web ont le vent en poupe, les recruteurs ont parfois du mal à trouver des profils correspondant à leurs attentes. Pour expliquer cela, le groupe ESP a mené une étude visant à connaître les attentes des recruteurs en termes de compétences dans les métiers du web.

Les métiers du web recrutent

L’étude annuelle « Profils et formation, les attentes des recruteurs » menée par le groupe ESP vise à évaluer les besoins et les attentes des recruteurs. Parmi ceux-ci, on constate que les métiers du web et du numérique ont toujours la côte et recrutent assez largement. 65% des entreprises interrogées auraient ainsi recruté au cours de l’année 2014 au moins un collaborateur au profil «numérique». Encore plus encourageant, 65% d’entre elles souhaiteraient recruter au cours des prochains mois. Les effectifs du secteur du e-commerce auraient donc progressé de 13% entre fin 2013 et fin 2014, soit une génération de 100 000 emplois.

Les profils les plus recherchés

Les profils numériques occupent désormais une bonne place parmi les professions du secteur marketing / communication, dont elles représentent près de 25% des recrutement prévus. Parmi les profils les plus recherchés par les recruteurs, les chefs de projet pub et de projet et les community manager occupent les premières places des métiers numériques.

Les qualités recherchées

Parmi les qualités les plus recherchées par les recruteurs, on retrouve toujours les indéboulonnables motivation et adaptabilité. Ce qu’on remarque rapidement, c’est qu’à l’exception des fonctions nécessitant des compétences techniques pointues, les recruteurs ne recherchent pas de spécialisation particulière dans un domaine. Il est en revanche impératif que les candidats puissent avoir un recul et une connaissance du secteur suffisants pour pouvoir échanger avec l’ensemble des professions impliquées dans un projet.

Les compétences demandées

En ce qui concerne le savoir-faire attendu par les recruteurs, on retrouve toujours des compétences transversales, telles que la maîtrise de l’anglais ou la qualité de l’expression. Viennent ensuite les compétences métiers recherchées par les entreprises. La maîtrise des réseaux sociaux, le management des communautés, la gestion de l’e-réputation et la connaissance des leviers de génération de trafic et de visibilité arrivent en tête. Mais les recruteurs estiment que les candidats présentent des carences dans certains domaines, comme la connaissance de la mutation digitale, la compréhension des besoins client ou la maîtrise du cross-canal.

Au final, une très grande majorité des responsables du recrutement des entreprises du numérique juge que les étudiants ne sont pas suffisamment formés pour pouvoir directement exercer dans le secteur du web de façon efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.