pole emploi

DATA emploi : Pôle emploi lance un nouvel outil pour décrypter le marché du travail 

Pôle emploi vient d’ouvrir un nouveau portail numérique qui centralise l’ensemble des données sur le marché du travail. L’objectif est de fournir aux professionnels de l’emploi, aux acteurs publics et aux entreprises des éléments d’aide à la décision en termes de politiques de formation et de recrutement. Mais concrètement, comment fonctionne DATA emploi ? Et comment les entreprises peuvent-elles s’en emparer ?

La bonne échelle pour comprendre la dynamique du recrutement 

DATA emploi a le mérite de centraliser de nombreuses données éclatées sur le marché du travail. DARES, INSEE, ACOSS, Pôle emploi, MSA : les informations relatives au nombre de chômeurs, aux caractéristiques des demandeurs d’emploi, mais aussi aux besoins en recrutement des entreprises sont désormais regroupées sur le portail numérique de Pôle emploi.

Bien souvent, ces données n’étaient pas accessibles à tous les échelons territoriaux. Il est désormais possible d’analyser son territoire à la maille locale,intercommunale, départementale et régionale. Pour les acteurs publics et professionnels de l’emploi,l’outil offre des informations précieuses pour éclairer la prise de décision publique. Il soutient l’ingénierie pour des expérimentations nouvelles en matière de lutte contre le chômage ou de formation professionnelle des demandeurs d’emploi.

Identifier les compétences à développer 

Par exemple, DATA Pôle emploi permet de comparer les besoins en compétences exprimés par les entreprises aux compétences détenues par les demandeurs d’emploi d’un territoire. Une véritable mine d’or pour les organismes de formation qui souhaitent développer une offre adaptée aux besoins locaux. 

L’analyse peut aussi être menée par métier et par secteur d’activité afin d’identifier quelles sont les compétences les plus prisées dans un domaine d’activité. Ce nouveau site de Pôle emploi permet de visualiser les potentiels de mobilité professionnelle au sein d’une famille de métiers, ou la mobilité géographique envisageable sur un même métier. Au-delà des demandeurs d’emploi, cette DATA peut donc être utile pour accompagner les projets d’évolution professionnelle des salariés. Les OPCO pourront aussi repérer les enjeux clés de formation pour leurs  branches professionnelles concernées.

Élaborer une stratégie de sourcing DATA driven

À l’échelle de l’entreprise, ces données semblent parfois un peu généralistes en comparaison aux données issues du SIRH. Détrompez-vous, l’outil de Pôle emploi peut être un véritable levier pour alimenter et parfaire votre stratégie de sourcing. 

Les services RH pourront par exemple : 

  • Réaliser une recherche par compétence et obtenir le nombre de demandeurs d’emploi sur leur territoire qui la détienne ;
  • Comparer les territoires dans lesquels cette compétence est la plus détenue ;
  • Obtenir des statistiques sur les difficultés de recrutement dans les métiers ciblés ;
  • Comprendre les principaux motifs de difficultés de recrutement associées.

Les recruteurs pourront également réaliser une recherche par métier ciblé et comparer les compétences détenues par les demandeurs d’emploi avec celles les plus recherchées. Ils pourront accéder aux caractéristiques des offres d’emploi publiées dans ce métier, à l’échelon national ou local, et ainsi évaluer la pertinence et le positionnement de leurs propres offres.

DATA emploi s’avère un outil indispensable pour anticiper les impacts RH d’un changement d’implantation ou l’ouverture d’un nouvel établissement, mais aussi pour faire évoluer ses critères d’embauches au vu de la réalité des ressources disponibles localement.

Les bénéfices de la DATA RH pour le recrutement

Dans le recrutement, la DATA reste moins exploitée que dans d’autres secteurs d’activité comme la finance ou le marketing. Le traitement des données commence cependant  à faire des adeptes côté recruteurs. Selon Boostrs , les bénéfices d’une stratégie de recrutement DATA driven sont nombreux. Parmi eux :

  • Standardiser les intitulés des offres d’emploi permet de favoriser leur lisibilité, donc leur attractivité pour les candidats.
  • Favoriser le matching entre compétences recherchées et compétences disponibles.
  • Renforcer la mobilité interne grâce à une information pertinente sur les potentiels de transférabilité de compétences.
  • Repérer et combler les écarts de compétences.
  • Réaliser une analyse prédictive des évolutions des emplois et compétences et ajuster sa GPEC en conséquence.

Bref, qu’elle concerne les informations collectées en interne par le SIRH ou des DATA du marché de l’emploi, les études analytiques des données RH (HR analytics) offrent aux experts RH des éléments d’information structurants afin de les aider dans leur stratégie et leurs plans d’action. De quoi alimenter les nouvelles approches des recruteurs pour capter les meilleurs talents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.