Les européens pessimistes sur la sortie de la crise

Trois européens sur quatre pensent que la crise va s’aggraver au cours de l’année 2013. C’est l’un des résultats de l’étude réalisée par Ipsos en partenariat avec le groupe CGI.

Cette étude, menée dans 6 grands pays européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Pologne, Espagne et Italie), révèle la vision pessimiste qu’ont les européens concernant la sortie de la crise.

Ils sont ainsi 51% à penser que leurs enfants vivront moins bien qu’eux au même âge. Parmi les inquiétudes éprouvées par les personnes interrogées, la peur de vieillir dans de mauvaises conditions est la plus forte (40%), loin devant la crainte de perdre son emploi (19%).

Toujours selon cette étude, les européens ne croient plus à l’intérêt des réformes qui sont menées par les gouvernements. Ils sont même 60% à estimer qu’elles auront un impact négatif sur la situation économique et sociale. Selon l’étude, les européens estiment que les acteurs institutionnels sont “davantage responsables de l’échec du système que capables de proposer des solutions constructives”, et que ce sont les PME qui sont les mieux à même de faire face à la crise (45%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.