Amazon recrute 2 500 personnes en vue de la période de Noël

image

Le géant américain de la distribution possède déjà quatre centres de distribution en France et prévoit, comme chaque année, de recruter massivement pour faire face au pic de commandes enregistrées lors de la période de Noël.

Amazon a prévu donc de recruter 2 500 personnes en vue de la seule période de Noël, soit le double des effectifs ordinaires du géant américain de la distribution. C’est un peu moins que l’année dernière, mais cela reste une bonne nouvelle pour les régions dans lesquelles sont implantés les centres de distribution (Saran dans le Loiret, Montélimar dans la Drôme, Châlon-sur-Saône dans la Saône et Lauwin-Planque dans le Nord.

Il s’agit dans la plupart des cas de postes d’agents d’exploitation logistique qui seront amenés à trier les colis. Quelques postes de managers et de fonctions support sont également proposés dans les centres de distribution et au siège parisien du groupe. S’il s’agit dans la majorité des cas de contrats de travail temporaires, Amazon fait valoir que les 2 500 salariés permanents sont embauchés en CDI, un chiffre qui a progressé de 20% en un an.

Un développement à grande vitesse

Amazon a ouvert le dernier de ses centres de distribution il y a un an dans le Nord dans le but d’accélérer son développement en France. 850 salariés y sont déjà embauchés, et le groupe prévoit d’y faire travailler 2 500 en 2015.

A l’occasion de la période de Noël, Amazon joue une grande partie de son chiffre d’affaires annuel. L’année dernière avait été une année record pour le distributeur, avec 3.6 millions de commandes passées le seul jour du 2 décembre, jour le plus important dans le commerce en ligne. 70 000 personnes avaient été recrutées dans l’ensemble des pays dans lesquels est implanté Amazon, dont 3 500 en France.

Développement sur fond de contestation sociale

Tout n’est cependant pas rose pour Amazon. Plusieurs conflits sociaux ont été essuyés en France, dont deux débrayages l’été dernier pour contester les projets de réduction du temps de pause et du gel des salaires prévus par la direction. Les syndicats avaient prévenu qu’ils étaient disposés à lancer de nouveaux mouvements de grève lors du deuxième semestre.

La contestation ne se limite d’ailleurs pas à la France. Des syndicats allemands, britanniques, tchèques et polonais se sont réunis durant l’été pour coordonner leurs actions en vue d’obtenir de meilleures conditions de travail pour les salariés du groupe.

Pour faire face à ces mouvements de grève, le PDG d’Amazon Jeff Bezos avait lancé en début d’année un programme visant à verser une prime aux salariés désireux de quitter l’entreprise.

Retrouvez toutes les offres du groupe Amazon sur leur site Carrières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.