Recul de l’emploi salarié au 3e trimestre

L’économie française a enregistré un recul de l’emploi salarié de 0,3% au cours du troisième trimestre 2014 selon les données définitives publiées par l’Insee ce mercredi 10 décembre.

33 400 emplois détruits

C’est une baisse qui marque d’autant pus qu’elle fait suite à l’une des rares périodes de reprise d’emploi enregistrée depuis de nombreux trimestres. Cette baisse représente la destruction de 33 400 postes hors intérim, et même 55 200 dans l’emploi salarié des secteurs marchands non agricoles, l’un des secteurs les plus touchés par ce recul. Le tout malgré une timide croissance économique et après un deuxième trimestre ayant vu la création nette de 7 000 emplois.

L’intérim particulièrement touché

C’est le secteur intérimaire qui est particulièrement touché par ce recul. Comptabilisé dans le secteur tertiaire, celui-ci comptabilise une destruction nette de 28 700 postes, alors qu’au deuxième trimestre il avait grandement contribué à la reprise de l’emploi avec la création de 28 300 emplois. Si l’on ajoute le secteur intérimaire aux autres destructions de poste, on totalise le chiffre de 55 200 postes détruits sur le deuxième trimestre.

Depuis le début de l’année 2014, Pôle Emploi a accueilli 153 600 chômeurs supplémentaires en métropole atteignant le record de 3,46 millions de chômeurs fin octobre. Le taux de chômage calculé par l’INSEE repart donc à la hausse et atteint 9,9% en métropole et 10,4% lorsqu’on y ajoute l’outre-mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.