L’emploi en 2015

Certes la croissance en France, qui devrait selon les prévisions atteindre 1% en 2015, ne devrait pas permettre une inflexion de la courbe du chômage, mais les nombreux départs en retraite prévus ces prochaines années devraient générer la création de 800 000 emplois par an.

L’emploi dépend fortement de la croissance, et cette dernière devrait selon les prévisions atteindre 1% en 2015, un chiffre encore insuffisant pour permettre une inversin de la courbe du chômage. Mais selon le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), les départs à la retraite de la génération des baby-boomers devraient générer environ 800 000 emplois par an, de quoi combler le faible taux de croissance du pays.

La Haute-Normandie en tête des régions

Parmi les régions qui vont le plus bénéficier de ces créations d’emploi, c’est la Haute-Normandie arrive en tête. Dans les bassins d’emploi de Rouen et du Havre spécialisés dans le nucléaire et les raffineries, on observe déjà un progrès de 7% de l’emploi en intérim depuis le début de l’année 2014. Et cette progression devrait encore augmenter en 2015. Derrière la Haute-Normandie, l’Alsace et l’Auvergne (+6%) complètent le podium des régions qui devraient connaître les meilleures progressions de l’emploi en 2015. Le Limousin (+4,9%), la Picardie (+3,3%) et le Nord-Pas-de-Calais (+3,1%) devraient aussi bénéficier d’une belle progression.

L’énergie et le commerce vont recruter

Dans le secteur de l’énergie, les nombreux chantiers de mise aux normes des centrales nucléaires devraient permettre de créer de nombreux emplois, notamment dans les métiers du BTP, de tous niveaux : tuyauteurs, soudeurs, mécaniciens, logisticiens, automaticiens, génie civil… Peren, l’association des entreprises sous-traitantes du secteur du nucléaire avance le chiffre de 10 000 emplois à pourvoir.

En ce qui concerne les services, les profils commerciaux, déjà relativement épargnés par la crise devraient être parmi ceux qui vont bénéficier le plus de cette reprise de l’emploi.Tous les secteurs d’activité sont concernés, avec une priorité donnée aux profils expérimentés. Mais du côté des jeunes, de belles opportunités restent à saisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.