90% des diplômés d’universités trouvent un emploi

Une enquête réalisée par le Ministère de l’Education Nationale révèle que les diplômés d’Universités trouvent assez facilement un emploi, contrairement aux idées reçues. Reste que les salaires des diplômés d’universités restent en moyenne inférieurs aux diplômés des grandes écoles.

Un bon taux d’emploi

Contrairement aux idées reçues, les formations universitaires bénéficient d’un bon taux d’emploi suite à l’obtention des diplômes. Selon une enquête réalisée par le Ministère de l’Education Nationale, les diplômés de formations universitaires sont 90% à avoir trouvé un emploi trente mois après l’obtention de leur diplôme. Il s’agit d’un taux finalement comparable à celui des grandes écoles.

Car au final, 90% des diplômés de masters universitaires ont trouvé un emploi trente mois après la fin de leurs études. Ce taux atteint même 92% pour les filières professionnelles, tandis que pour les filières technologiques il est de 89%. L’Université du Maine en Sciences-Technologies-Santé établit même un record national avec un taux d’emploi de 97%.

Des salaires encore inférieurs à ceux des grandes écoles

Si les taux d’emploi entre diplômés d’universités et de grandes écoles sont semblables, il n’en est pas de même en ce qui concerne les salaires et la rapidité d’obtention du premier emploi. Les diplômés des grandes écoles obtiennent en moyenne ce taux d’emploi de 90% entre 12 et 18 mois, contre trente pour les diplômés d’universités.

Les salaires de ces derniers sont également moins élevés que ceux des diplômés de Mastères. Ceux-ci touchent en moyenne 35 000 euros annuels, contre 30 000 pour les étudiants d’universités, dont le salaire est en plus variable en fonction du cursus suivi. Les diplômés en ressources humaines touchent en moyenne 31 000, contre « seulement » 20 000 pour les diplômés en lettres et arts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.