Facebook At Work, c’est pour bientôt

Facebook, grand ennemi de la productivité pourrait très prochainement entrer dans la vie de tous les jours des entreprises. La firme de Menlo Park est sur le point de lancer Facebook At Work, une version allégée du réseau social taillée pour les entreprises.

Après plusieurs années de travaux dans le plus grand secret, Facebook At Work serait sur le point d’être officiellement lancé. Pour le moment, seules quelques entreprises américaines peuvent tester cet outil qui est donc entré dans sa version beta. Quelques captures d’écran ont cependant été diffusées.

Facebook at Work

Facebook At Work ne se démarque donc pas grandement de son grand frère d’un point de vue graphique. On retrouve les fonctionnalités du newsfeed, la notion de mur, de calendrier ou de messagerie instantanée. Logiquement, on note l’absence de publicité sur la barre latérale ainsi que dans le fil d’actualité. Facebook a également pris le parti de ne pas contrôler les publications de Facebook At Work, et de ne pas créer de groupes de partage comme le font ses concurrents Yammer ou BlueKiwi. Seuls deux modes de partage seront proposés aux utilisateurs : soit uniquement par l’employé qui l’a posté, soit par tout le monde. L’entreprise de Mark Zuckerberg reprend donc la recette qui a fait le succès de Facebook pour l’appliquer aux entreprises.

Bien entendu, les collaborateurs de l’entreprise utilisatrice de Facebook At Work devront se créer un compte professionnel pour accéder à l’outil. Facebook garantit une étanchéité totale entre les profils publics et professionnels, solution indispensable pour séduire les utilisateurs souvent frileux à l’idée que des données privées soient publiées dans leur sphère professionnelle.

Au vu du nombre d’entreprises ayant recours à des solutions de cloud pour se simplifier la vie, il existe une réelle demande sur ce marché des réseaux sociaux d’entreprise. Cependant, Facebook devra prendre en compte les nombreuses tentatives infructueuses de création de réseaux professionnels au sein de Facebook, et notamment le projet de Monster BeKnown.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.