Digital

78% des offres d’emploi requièrent des compétences en digital

Une étude menée aux Etats-Unis met en évidence la presque omniprésence des compétences digitales dans les offres d’emploi. 78% des offres d’emploi analysées au cours de cette étude demandent des compétences digitales, une hausse de 4,7% en neuf ans.

Cette étude a été menée aux Etats-Unis par Burning Glass Technologies, entreprise spécialisée dans les analyses de marché, et vise à mettre en évidence la forte présence du digital dans les compétences demandées par les recruteurs. On entend ici par digital des compétences numériques minimum comme l’utilisation du tableur. Et le résultat est que le digital occupe une très grande place et qu’il continue de progresser. Aujourd’hui, 78% des offres d’emploi requièrent des compétences digitales, un chiffre en hausse de 4,7% en 2004 et 2013.

Burning Glass technologies a passé au crible pour cette étude plus de 40 000 jobboards et sites employeurs et analysé les offres d’emploi présentes pour mettre en lumière les compétences recherchées par les recruteurs. Le nombre d’offres d’emploi requérant des compétences digitales basiques ont progressé de 4,7% en neuf ans, pendant que sur la même période, les offres d’emploi ne nécessitant pas de compétences digitales particulières a progressé quant à lui de seulement 1,9%. Le digital est de plus une compétence rémunératrice puisque les offres d’emploi concernées sont en moyenne mieux rémunérées de 453 $ par mois.

La maîtrise d’un logiciel de bureautique est de très loin la compétence la plus recherchée selon cette étude, mais certaines compétences spécifiques comme la maîtrise de technologies de la santé, de CRM ou d’informatique / réseau permettent de décrocher des rémunérations plus élevées.

2 thoughts to “78% des offres d’emploi requièrent des compétences en digital”

  1. Pas étonnant. J’aurais même imaginé un chiffre supérieur compte tenu de l’omniprésence des ordinateurs dans no habitudes de travail

  2. Si le digital comprend la simple utilisation des ordinateurs, je suis même surpris que ce chiffre ne soit pas supérieur. C’est le résultat de la tertiarisation qui continue de se poursuivre et qui multiplie les métiers supports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.