Vers la disparition de la distinction entre candidats passifs et actifs

L’étude menée par CareerBuilder révèle une statistique éloquente :

  • 74% des travailleurs déclarent rechercher activement un nouveau poste ou être ouverts à de nouvelles opportunités
  • 35% des travailleurs déclarent réfléchir à leur futur emploi quelques semaines après en avoir commencé un autre

La faute probablement à la multiplication des sources d’offres d’emploi. les candidats, même s’ils ne sont pas en recherche active reçoivent des opportunités d’emploi et n’hésitent pas à utiliser tous les canaux pour se tenir informés de l’activité de leur secteur.

Le marché du recrutement se complexifie dans l’informatique

Une récente étude publiée par Pôle Emploi prévoit un ralentissement des recrutements dans l’informatique. Il ressort également que certains des postes les plus difficiles à pourvoir se situent dans ce secteur.

Cette étude illustre les difficultés que rencontrent les recruteurs pour satisfaire leurs besoins en recrutement. Le secteur informatique est, tous secteurs confondus, le secteur dans lequel les recrutements sont les plus difficiles à réaliser. La faute à une évolution permanente des techniques et à un manque récurrent de diplômés sur certaines fonctions (J2EE, C++, Linux, Oracle, ingénierie réseaux…). Aujourd’hui, plus de deux tiers des recrutement sont jugés difficiles dans le secteur.

Les prévisions de recrutement sont de plus prévues à la baisse cette année. Selon Pôle Emploi, l’année 2013 devrait se situer en decà des recrutement de l’année précédente : 42 285 contre 43 986 sur le territoire national. A noter que cette tendance va à l’encontre du marché qui prévoit une hausse générale des recrutements par rapport à 2012.

image