L’essor des SIRH pour les PME

Après avoir réussi à séduire les grands groupes, les logiciels de gestion des talents lorgnent de plus en plus du côté des PME pour continuer à se développer.

Traditionnellement réservé aux grandes entreprises avec une politique RH clairement définie, les logiciels SIRH se démocratisent. C’est d’abord les logiciels de paie qui sont parvenu à entrer les premiers sur ce marché, la plupart du temps en mode SAAS et grâce à un modèle économique efficace. Désormais, plusieurs logiciels de gestion des talents proposent des offres packagées pour les PME, avec comme principal argument, le gain de temps et la facilité, pour des interlocuteurs pas toujours spécialistes des Ressources Humaines. Eurecia a notamment pu augmenter son chiffre d’affaires de 65% l’année dernière grâce à une offre spéciale pour les PME qui a permis de signer une centaine de nouveaux clients.

Mais la cible des PME étant des entreprises de 50 à 3000 salariés, es attentes sont forcément très différentes. Certains éditeurs vont privilégier des offres comprenant l’ensemble des services proposés au sein d’une même offre, alors que d’autres vont privilégier le service dédié.

« Nombre de DRH sont en attente de moyens d’administration, de gestion et de pilotage à la fois souples et intégrés. Des outils capables de respecter les pratiques locales tout en permettant une consolidation groupe ou régionale » déclare Fabien Mailhe, directeur associé de Timeo Performance Singapour.

SilkRoad lève 16 millions de dollars

L’éditeur américain de logiciels pour la gestion des talents vient de boucler une levée de fonds de 16 millions de dollars auprès de Foundation Capital, Intel Capital, Azure Capital Partners, Keating Capital et Crosslink Capital. Ce nouveau capital devrait permettre à SilkRoad de développer son pôle R&D pour intégrer de nouvelles fonctionnalités et d’envisager une entrée en bourse.

SilkRoad Point, solution de réseau social d’entreprise permettant aux collaborateurs d’interagir entre eux, devrait également profiter de cette levée de fonds et renforcer sa position au sein de la grille de produits de l’entreprise.

TalentSoft lève 15 millions d’euros

L’éditeur français de solution en mode SaaS de solution RH a bouclé une belle levée de fonds de 15 millions d’euros auprès de la Banque publique d’investissement et du fonds international Highland Capital Partners.

TalentSoft propose à ses clients des solutions de gestion de politique RH, en termes de recrutement, formation, gestion des compétences, mobilité interne, rémunération et formation.  Cette levée de fonds devrait permettre le renforcement des filiales européennes du groupe et le développement d’une gamme de solutions intégrant les réseaux sociaux dans le processus de recrutement.

SmartRecruiter lève 10 millions de dollars

La plateforme de recrutement gratuite a annoncé avoir bouclé un tour de table lui permettant de réunir 10 million de dollars. Ces fonds devraient permettre d’alimenter des outils commerciaux et marketing permettant de monétiser un produit qui a déjà fait ses preuves. SmartRecruiters a par ailleurs annoncé avoir franchi la barre des 50 000 entreprises inscrites et guidées dans leurs processus de recrutement.