Les dépenses en marketing de Samsung dépassent celles en R&D

Alors que le budget communication du géant sud-coréen explose (11.6 milliards sur un an) et dépasse son budget R&D (10.3 milliards sur un an), beaucoup d’analystes se posent la question de l’avenir des cycles de renouvellement des produits.

Samsung continue néanmoins de bénéficier d’un important crédit auprès des consommateurs, notamment grâce à sa gamme de smartphones. Mais le secteur de la high-tech est un secteur ou la remise en question de la technologie doit être un souci permanent, et l’orientation que prend la firme coréenne fait forcément réfléchir.

Cependant, à l’heure ou les cycles de renouvellement se font de plus en plus proches, et où les produits n’ont que peu de différences,  la clé se situe peut-être dans le marketing.

Emploi-e-commerce, le site emploi dédié au e-commerce

Le e-commerce ne connaît pas la crise et affiche un développement constant depuis plusieurs années. C’est dans ce contexte que emploi-e-commerce.com voit le jour.

Avec 17 % de e-commerçants de plus par rapport à 2011, le chiffre d’affaire du e-commerce a bondi en 2012 : 45 milliards d’Euros générés (+19 % par rapport à 2011) déclare-t-on chez emploi-e-commerce. Il est vrai que s’il est un secteur qui ne connaît pas la crise, c’est bien celui du commerce en ligne.

Cet essor a entraîné la création et le développement de nouveaux postes (responsable acquisition, traffic manager, responsable e-marketing…) et a imprimé un rythme de recrutement auquel les sites de recrutement classiques ont encore du mal à faire face.

Le site a un objectif clair : mettre en relation les recruteurs avec des professionnels du e-commerce et mettre en valeur les métiers et les formations du secteur. Le site propose une rubrique actualité claire et un catalogue d’offres d’emploi relativement complet.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur emploi-e-commerce.com

5e édition du salon virtuel Handi2day

Créé à l’initiative du site Handicap.fr, le salon de recrutement Handi2day fête du 8 au 12 avril son 5e anniversaire.

Ce salon destiné aux personnes handicapées rassemble 55 entreprises et près de 20 000 candidats et s’est aujourd’hui imposé comme un évènement incontournable dans le microcosme Emploi et Handicap.

Les raisons de ce succès ? Un format qui répond parfaitement aux problématiques rencontrées par les candidats en situation de handicap et des recruteurs qui peinent souvent à se rencontrer. Grâce à Handi2day, les candidats sont préalablement coachés par les 450 chargés de recrutement et entre 500 et 1 000 entretiens d’embauche sont organisés sur le salon.

Si le salon bénéficie aujourd’hui du soutie de Pôle Emploi et de l’Agefiph, il le doit en grande partie aux capacités qu’à la vidéo de faire sauter les préjugés concernant le handicap.

Le coût pour les exposants : 6 500€ pour un salon, 9 500€ pour les deux éditions (avril et octobre), un tarif accessible en comparaison avec les autres salons “physiques” du secteur.

Nouveauté 2013 : un village Alternance fait son apparition et s’appuie sur la non limite d’âge en ce qui concerne les travailleurs handicapés et les contrats en alternance.

Monster recrute via Twitter

Du 8 au 12 avril, Monster diffusera sur le grand écran du parvis de La Défense les tweets de motivation de candidats en recherche d’emploi.

Jusqu’au vendredi 12 avril, les candidats sont invités à mettre en avant leurs compétences et offres de service en 140 caractères. En accompagnant leurs messages du hashtag #recrutezmoi, les candidats verront leurs tweets diffusés à l’heure du déjeuner sur le premier quartier d’affaires d’Europe.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur twitter : #recrutezmoi

1 recrutement sur 8 considéré comme un échec

Une étude menée par la société de conseil Development Dimension International dans 28 pays auprès de 250 responsables de ressources humaines et 2 000 salariés montre que 1 recrutement sur 8 est considéré comme un échec.

A la question les recrutements en 2012 ont-ils été performants, de nombreux acteurs répondent non ! C’est le bilan qu’il faut tirer de cette enquête qui montre les faiblesses actuelles des processus de recrutement.

Les chiffres à retenir : 

  • 50% des entreprises jugent leurs processus de recrutement efficaces
  • 1/3 des responsables de ressources humaines mettent en cause la trop grande veleur attribuée aux jugements de leurs supérieurs
  • 21% des recruteurs reprochent aux candidats de surévaluer leurs compétences
  • Moins de 30% des responsables de ressources humaines jugent leurs chargés de recrutement réellement efficaces