LinkFinance partenaire de CityJobs

Le site LinkFinance, spécialisé dans l’emploi du secteur bancaire, a annoncé un partenariat avec CityJobs.com, le 1er jobboard finance du Royaume-Uni.

LinkFinance a annoncé ce partenariat par l’intermédiaire d’un mailing. Les deux sites devraient ainsi mettre en commun leurs bases d’offres d’emploi. CityJobs propose actuellement plus de 2 000 offres disponibles dans plusieurs pays. Le partenariat avec Linkfinance leur permet d’élargir leur offre à la France. 

Cet accord avec CityJobs va nous permettre de proposer aux candidats une plus grande diversité d’offres et d’opportunités à l’international. Des employeurs de références utilisent Cityjobs en Angleterre pour recruter leurs talents. Il était impératif dans le domaine de la finance d’avoir une présence à Londres avec un partenaire puissant de référence comme Cityjobs » précise Domenico Catalano, directeur de Linkfinance.fr. « Ce relai de diffusion à l’international permettra à nos clients de cibler des candidats supplémentaires et de recevoir encore plus de CV qualifiés sur leurs offres provenant de Cityjobs ou de ses partenaires exclusifs”.

Cityjobs, créé en 1998, enregistre une audience de plus de 200 000 visiteurs mensuels et compte 500 000 candidats dans ses bases.

VeryLastRoom lève 400 000 €

L’application de l’agence marseillaise Rezzza propose aux voyageurs qui recherchent une chambre d’hôtel des prix dégressifs entre midi et 2h du matin.

Les réductions proposées peuvent ainsi atteindre -70%. Rappelons que plus de la moitié des réservations de chambres d’hôtel se font le jour même. C’est sans doute ce qui a motivé les investisseurs, Pole Capital et Generis Capital Partners, qui ont financé à hauteur de 400 000 € le développement de l’application.

VeryLastRoom, lancée en août 2011, compte aujourd’hui près de 450 établissements hôteliers partenaires partout en France. La version IPhone est disponible gratuitement, celle sur Android est prévue pour la fin de l’année.

Evaluer le travail collaboratif

C’est la tendance : de plus en plus d’entreprises favorisent le travail collaboratif qui permet de réduire les coûts et d’améliorer la performance. Mais il est encore difficile pour les employeurs d’évaluer le ROI de ces mesures. Volometrix propose une solution d’évaluation en SaaS qui analyse les messages échangés pour en déduire la performance.

Et cette solution reçoit le soutien des investisseurs et permet à la start-up de lever 3.3 millions de dollars de Shasta Ventures, qui l’avait déjà soutenue l’année dernière à hauteur de 1.6 million de dollars.

La mobilisation grâce aux réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux permettent de retrouver facilement de vieilles connaissances, de récents exemples (attentats de Boston, ouragan Katrina…) montrent qu’ils sont aussi capables de mobiliser rapidement un très grand nombre de personnes. Des chercheurs de Madrid, Abu Dhabi, du Massachusetts, de San Diego et d’Edimbourg ont réalisé une enquête intéressante évaluant les capacités de mobilisation via les réseaux sociaux.

Pour confirmer les résultats d’études antérieures, les chercheurs ont mis en place un concours pour retrouver 10 ballons météorologiques éparpillés à travers les Etats-Unis, avec à la clé une récompense de 40 000 dollars. L’objectif était d’étudier la mobilisation des personnes via les réseaux sociaux et le rôle de ces derniers dans le succès de cette recherche. Il en résulte que l’équipe gagnante, a pu localiser en 9h seulement les ballons en utilisant uniquement les réseaux sociaux.

Si la réussite est flagrante, les chercheurs tiennent à préciser “qu’une mobilisation sociale de ce genre n’est possible que sous certaines conditions optimales”. L’autre élément important d’une telle réussite est que les utilisateurs de ces réseaux sociaux doivent être efficaces lorsqu’il s’agit de traiter et envoyer une information rapidement.

Les chercheurs ont également réalisé quelques tests à plus grande échelle qui ont mis en lumière les difficultés de mobiliser un plus grand nombre de personnes sur un projet. Ainsi à la question “Combien de temps cela prendrait-il pour localiser quelqu’un aux Etats-Unis ?”, Esteban Moro, l’un des auteurs de l’étude répond “Deux jours en moyenne, mais il y a aussi de fortes chances pour que cela prenne plus d’un mois”.

ATC acquiert Job&Co

La société basée à Metz renforce ainsi ses positions sur le marché de l’emploi en faisant l’acquisition du Marché du Travail et de Oh My Job.

Lors du rachat du Marché du Travail en 2010, Job&Co avait réussi à aiguiller le magazine spécialisé sur une forte thématique web et avait ensuite développé l’application Facebook Oh My Job, qui permet aux recruteurs de diffuser leurs offres sur leur premier réseau social au monde. 

Cependant, le groupe n’a pas été épargné par la crise du recrutement de 2012 et a dégagé des résultats mitigés de 23 millions d’euros (pour 200 personnes employées). C’est dans cette situation qu’intervient cette acquisition.

Le groupe prévoit notamment de lancer rapidement des éditions du Marché du Travail en régions et créer un guide de l’emploi en région parisienne. Du côté organisation, peu de changement sont à prévoir dans l’immédiat. Patrice de Beaufond, directeur associé de Job&Co devient le directeur délégué emploi chez ATC.

Le mobile pèsera 1/4 des ventes en 2017

Selon eMarketer, qui vient de publier une étude, les ventes réalisées par l’intermédiaire d’un mobile pèseront 25% des transactions commerciales d’ici quatre ans.

Ces ventes devraient ainsi atteindre les 108 milliards de dollars, les secteurs du voyage et du spectacle  étant non compris. Une nette augmentation par rapport aux 24.8 milliards de dollars de bénéfice réalisés en 2012. L’étude prévoit même que deux tiers des acheteurs en ligne feront leurs emplettes depuis un mobile en 2017.